Autres: Motor Infos TV - La WebTV motorisée | | Moto Technologie
Comparateur 2 roues
 
Essai
mis en ligne le : samedi 08 juillet 2006

GILERA Nexus 250

Un scooter sportif "grand public"

Texte : Didier | Photos : Clement | Vidéo : Mecamix
Garantie et Prix
- Occasion
- -
           Acheter     Assurer
Fiche technique
Moteur : monocylindre 4T, refroidi par eau, simple ACT, 4 soupapes
Cylindrée : 72 x 60 = 244 cm3
Puissance maxi : 22,4 ch à 8500 tr/mn
Couple : 20,2 nm à 6500 tr/mn
Mise en route : démarreur électrique
Alimentation : injection 1 injecteur par cylindre
Embrayage : Centrifuge
Boîte : Variateur
Cadre : double berceau tubulaire en acier
Suspension av. : fourche hydraulique ø35 , déb. 94 mm
Suspension ar. : 2 amortisseurs réglables, déb. 76 mm
Frein av. : 1 disque ø 260 mm, étrier double piston
Frein ar. : 1 disque ø 240 mm, étrier double piston
Pneu av. : 120/70 x 14; ar. : 140/60 x 14
Réservoir essence : 15 litres
Longueur : 2100 mm
Hauteur de selle : 810 mm
Poids à sec : 174 kg
Equipement de série
Démarreur électrique
Starter auto
Appel de phare
Coupe contact
Clé codée
Ouverture du coffre au contact
Jauge à carburant à segment
Jauge de température d’eau à segment
Compte-tours analogique
Totalisateur kilométrique partiel
Horloge
Ordinateur de bord (V-max, conso, etc)
Voyant d’huile
Voyant d’injection
Voyant d’essence
Voyant de changement courroie
Verrouillage direction au contacteur
Vide-poches fermé
Prise 12 V
Petit pare-brise réglable
Béquille centrale
Béquille latérale (coupe contact)
Coffre (1 jet) + Rangement annexe
Repose-pied repliables
Bouchon d’essence à clé
Grilles de chauffage jambes
Options
Top-case (32 ou 42 litres), pare-brise haut, alarme électronique, antivol, tablier, housse
Constructeur / Distributeur
GILERA
PIAGGIO France S.A.S
21, rue georges Boisseau
92110 CLICHY
tél: 01 58 74 74 00
fax :01 58 74 74 35
www.piaggio.com
Concurents
APRILIA SR Max 300
Voir | Comparer

YAMAHA X-Max 250 ABS 2014
Voir | Comparer | Essai

Profitant du liefting opéré sur le Nexus 500, la marque italienne Gilera (propriété du groupe Piaggio) décline son modèle sportif dans une version plus abordable de 250 cm3 motorisé par le bloc « injection » commun à de nombreux modèles comme le Vespa GTS ou le X8. Revue au niveau du châssis, cette nouvelle mouture se montre plutôt convaincante en apportant un soupçon de confort et d’aspects pratiques dans une catégorie où le radicalisme règne habituellement en maître.
Reprenant presque trait pour trait le nouvel habillage du Nexus 500, le 250 hérite aussi du gabarit flatteur de son aîné. Aussi sportif soit-il, il se démarque donc de la concurrence par son (relatif !) confort de conduite. Avec un coffre plus volumineux et un pare-brise plus haut, ce Nexus 250 aurait presque pu faire de l’ombre aux vrais GT que sont les Piaggio X8 et autre Sym GTS 250. Compromis, voilà donc la ligne de conduite suivie par la marque sportive du groupe Piaggio pour concevoir ce sportif-GT accessible aux seuls titulaires du permis A (moto).

De la gueule et du coffre

Aguicheur, le Nexus bénéficie d’une ligne particulièrement soignée qui transpire l’agressivité. Sa face avant acérée reçoit deux optiques effilée et une prise d’air qui confèrent au Gilera un regard de braise digne des plus belles motos sportives. Les aspects pratiques ne sont pas en reste avec des déflecteurs de mains, un pare brise réglable en hauteur (3 positions) et deux béquilles (latérale et centrale). Bien dimensionnée pour un scooter sportif, la selle offre même un petit dosseret d’appui pour le conducteur tandis que le passager pourra s’agripper solidement aux deux poignées de maintien bien intégrées. La finition n’appelle d’ailleurs que des éloges comme en témoigne l’instrumentation particulièrement léchée. Sur fond type aluminium, cette dernière se compose de deux cadrans à aiguilles (compte-tour et tachymètre) et d’un large écran digital qui regorge d’informations (jauge à essence, vitesse maxi enregistrable, heure ou consommation moyenne…) et que l’on commande aisément via un bouton au guidon (index droit). Enfin côté rangement, le Nexus s’en sort une fois encore avec les honneurs compte tenu de son rang. Le coffre avale un casque jet et dispose même d’un petit compartiment à part pour les objets fragiles. Un petit vide-poche dans le prolongement du tablier permet de garder téléphone ou clés à portée de main.

Un sportif à visage humain

Ce précieux agrément de conduite se retrouve partiellement une fois au guidon. Le Nexus 250 conserve ainsi un plancher de bonne taille (et même deux marche-pieds pour les plus grands). Sportivité oblige, le guidon est assez bas et la selle est un peu ferme et légèrement inclinée afin de déplacer les masses sur l’avant pour plus de vivacité. Ainsi et malgré ses pneus de 14 pouces et ses 174 kg, le Gilera se manie avec aisance et vire sans difficulté majeure, d’autant que le scooter se montre bien équilibré. Bien qu’un peu haute (810 mm), la selle très fine sur sa partie avant permet de poser les pieds au sol sans trop de difficulté et seule les petits gabarits (- d’1,70 m) seront vraiment gênés à faible allure. Si le train avant du 500 (nouveau modèle) apparaît comme un peu lourd à l’usage, le phénomène disparaît totalement sur le 250 qui s’équipe d’ailleurs d’une fourche plus légère issue du Piaggio X9 250. Idem à l’arrière où cette version abandonne le mono-amortisseur horizontal pour deux combinés latéraux. Outre le gain de poids, ces suspensions un peu plus souples (presque trop pour l’arrière !) jouent incontestablement en faveur du confort. Mais s’il se rapproche d’un GT dans son approche, n’allez pas croire que le Nexus 250 n’assume pas pleinement son statut de sportif. Sur les routes sinueuses de la Champagne, ou nous avons effectué ce roulage, l’Italien s’en est donné à cœur joie. Stable sur ses appuis, incisif en entrée de virage, rigoureux une fois sur l’angle, le Nexus se conduit avec une facilité déconcertante et prend rarement son conducteur en défaut. Son cadre rigide et sa garde au sol généreuse autorisent des passages rapides en virage sans que le Nexus se désunisse. Les purs sportifs pourront toutefois le trouver un peu tendre au freinage avec seulement un simple disque pincé par un étrier double piston. Question de goût…


Le meilleur bloc moteur de Piaggio …

Question motorisation, le Nexus hérite du bloc Quasar « injection » que l’on retrouve petit à petit sur la totalité de la production du groupe en 250 cm3. Autant dire que son comportement n’avait rien de vraiment surprenant tant ce bloc nous est déjà familier. Signalons tout de même que parmi les sportifs 250, le Nexus est le seul à disposer de ce bloc puisque le Derbi GP Max est pour sa part propulsé par le Quasar à carburateur. Il en ressort une consommation un peu plus faible de l’ordre de 4,5 l/100 km en faveur du Gilera. Légèrement revu pour s’adapter à la philosophie du Nexus, le monocylindre 4 soupapes est ici très proche du X8 250 dans sa configuration. La transmission longue et le poids élevé provoquent un léger temps au démarrage, mais passé ce cap, la montée en régime brille par sa vivacité, et le répondant est bel et bien présent autorisant d’excellentes reprises. Quant à la vitesse de pointe, il s’agit tout bonnement de la meilleure que nous ayons eu l’occasion de chronométrer sur les modèles équipés de ce bloc moteur (avec le X8 250). A 134 km/h chrono (141 compteur), le Gilera avale sans soucis les longs trajets. Il faudra toutefois se faire au pare-brise placé trop bas qui n’épargne pas le haut du corps. Dommage car les jambes et le buste sont bien abrités et il ne manque pas grand chose pour faire de ce sportif un excellent voyageur (tout juste un pare-brise haut, un top case et une selle grand confort…).

Conclusion
Au terme de cet essai, le bilan est donc plutôt flatteur pour ce Nexus 250. Bien sûr, on sait que cette cylindrée, en plein renouveau depuis deux ans, est davantage destinée au marché italien, mais cette catégorie offre le meilleur rapport prix/prestation du scooter. Reste que ce modèle qui associe sportivité et agrément de conduite pourrait bien satisfaire une clientèle citadine issue de la moto qui trouverait dans ce sportif-GT un bon compromis entre sensations et aspects pratiques. A 4 390 euros, cette recette miracle est en plus dans la moyenne de la cylindrée, alors pourquoi se priver ?
Comportement rigoureux
Ligne superbe
Performances
Confort pour un sportif
Protection buste
Coffre petit
Selle ferme
Moteur :
Partie-cycle :
Esthetique :
Equipement :
9/10
9/10
9/10
7/10
Vitesse maxi :
Accélération 0-100 m :
Diamètre braquage :
Conso. moyenne :
Autonomie :
134 km/h
7,9 sec
4800 mm
4,9 l/100 km
300 km
Note Finale :   8,5/10
Réaction(s) (5)
1 | écrit le vendredi 12 janvier 2007 à 08h15 par aslio
Je viens de me prendre un Nexus 250. Je confirme tout le bien que cet article dit du Nexus. Super confortable, onctueux même, moteur silencieux et plaisant, consommation < 4L, performances très supérieures à celles d'un 125 (forcément), gueule d'enfer (en version SP noir et rouge). Que du bonheur.
2 | écrit le vendredi 26 janvier 2007 à 09h34 par aslio
Après quelques jours d'utilisation, je réitère ma satisfaction. Seuls le freinage et le coffre sont un peu justes. Tous mes potes scooteristes qui l'ont essayé ont été surpris d'emblée par son agrément et par sa tenue de route. La consommation reste inférieure à 4L malgré le froid, la circulation dans les bouchons et en roulant plus vivement qu'au début.
3 | écrit le mardi 17 juillet 2007 à 22h47 par
j aimerai vendre le mien c un nexus 250 il a 2 mois , je voudri
ai savoir cobien je pourrai le vendre voila sinon ce scooter es vraiment bien....
4 | écrit le vendredi 28 septembre 2007 à 19h15 par pete74
3500 kms au compteur, que du bonheur.je confirme tout ce qui est dit dans l'essai.
un petit bémol concernant le confort ferme du pilote et carrément très très ferme pour le passager.
son plus gros défaut à mon sens.
5 | écrit le mercredi 19 mars 2008 à 19h13 par Shihan
J'ai fait l'acquisition de ce NEXUS 250 en Rouge et Noir et c'est vrai que c'est une super-machine ;Je n'ai que 450 kms au compteur et je suis au ange ; Suffisamment puissant et trés maniable , il permet de passer partout même lorsque la circulation est intense....Gueule , moteur , consommation et plaisir de conduire , tout y est !!Sans compter un gain de temps phénoménal pour se rendre d'un point à un autre par rapport à la voiture ...je ne la prend que le soir !!
N'hésitez pas c'est un superbe scooter .
Saint Martin (Antilles Françaises)
Réagir sur cet essai :
Pseudo :

Email : (ne sera pas affiché sur le site, mais un mail de validation vous sera envoyé)

Votre commentaire :

Smiley: :evilgrin: :waii: :unhappy: :tongue: :surprised: :smile: :happy: :wink:
Recopiez le code ci-contre (chiffres uniquement):
Occasions scooter
Boutique
.: Tags :.
Partenaires