Autres: Motor Infos TV - La WebTV motorisée | | Moto Technologie
Comparateur 2 roues
 
Essai
mis en ligne le : dimanche 08 janvier 2006

APRILIA Atlantic 125

Le scooter GT chic et choc !

Texte : Paul | Photos : Didier | Vidéo : Mecamix
Garantie et Prix
- 2 ans pièces et M.O, km illimité
- -
           Acheter     Assurer
Fiche technique
Moteur : monocylindre 4T, refroidi par eau, simple ACT
Cylindrée : 57 x 48,6 = 124 cm3
Puissance maxi : 13,6 ch à 9500 tr/mn
Couple : 11 nm à 7250 tr/mn
Mise en route : démarreur électrique
Alimentation : 1 carburateur
Embrayage : centrifuge
Boîte : Variateur
Cadre : châssis tubulaire
Suspension av. : fourche télescopique ø35 , déb. 105 mm
Suspension ar. : mono-amortisseur réglable, déb. 110 mm
Frein av. : 1 disque ø 240 mm, étrier 3 pistons
Frein ar. : 1 disque ø 190 mm, étrier double piston
Pneu av. : 110/90 x 13; ar. : 130/70 x 13
Réservoir essence : 10,5 litres
Longueur : 2100 mm
Hauteur de selle : 770 mm
Poids à sec : 160 kg
Equipement de série
Starter automatique
Blocage de la direction au contacteur
Bouchon d'essence sous trappe à clef
Appel de phare
Coupe contact
Montre digitale
Jauge à essence
Voyant d'essence
Voyant d’huile
Totalisateur journalier
Température d'eau
Témoin de béquille
Crochet porte-sac
Boîte à gants fermant à clef
Coffre éclairé (1 intégral + 1/2 jet)
Prise 12 V
Appui dorsal selle pilote
Poignées de maintien
Pare-brise
Freinage "intégral"
Porte-paquets
Repose-pied passager intégrés
Béquille centrale
Béquille latérale
Constructeur / Distributeur
APRILIA
Piaggio France SAS
21, Rue Georges Boisseau
92110 CLICHY la Garenne
tél. : 01 58 74 74 00
fax : 01 58 74 74 35
www.aprilia.com
Concurents
AEON Elite
Voir | Comparer | Essai

AZTRAL GTX (JS120 )
Voir | Comparer | Essai

DAELIM S2 125 FI 2009
Voir | Comparer | Essai

EUROCKA Predator 125
Voir | Comparer | Essai

HONDA S-Wing 125 CBS-ABS
Voir | Comparer | Essai

KEEWAY Silverblade 125
Voir | Comparer | Essai

KYMCO Dink Street 125
Voir | Comparer | Essai

KYMCO Dink Street 125 ABS 2011
Voir | Comparer

KYMCO Dink125
Voir | Comparer | Essai

KYMCO K-XCT 125
Voir | Comparer | Essai

LIFAN E-Space
Voir | Comparer | Essai

LINHAI Monarch 125
Voir | Comparer | Essai

MALAGUTI Blog 125
Voir | Comparer | Essai

MALAGUTI Madison3 125
Voir | Comparer | Essai

MBK Evolis 125 2014
Voir | Comparer

MBK Skycruiser 2011 ABS
Voir | Comparer | Essai

MISTRAL Manhatan 125
Voir | Comparer

PEUGEOT Satelis 125 2012
Voir | Comparer | Essai

Piaggio X10 125
Voir | Comparer | Essai

PIAGGIO Xevo 125
Voir | Comparer | Essai

REVATTO Imperator 125
Voir | Comparer

ROADBIKE Elite 125
Voir | Comparer | Essai

ROADSIGN 125GT
Voir | Comparer

SCARABUS GT 125
Voir | Comparer | Essai

SELECT UP Octalis
Voir | Comparer

SUZUKI Burgman 125 2014
Voir | Comparer | Essai

SUZUKI Burgman 125 Executive
Voir | Comparer | Essai

SYM GTS 125 2012
Voir | Comparer | Essai

SYM GTS 125 EFI
Voir | Comparer | Essai

SYM GTS 125 EFI ABS Stop & Start
Voir | Comparer | Essai

SYM Joyride 125 Evo
Voir | Comparer | Essai

TGB Xmotion 125
Voir | Comparer | Essai

VASTRO AS 125 City
Voir | Comparer

VECTRIX VX-1 Li
Voir | Comparer | Essai

VECTRIX VX-1 Li +
Voir | Comparer

VECTRIX VX-1 NiMH
Voir | Comparer | Essai

YAMAHA X-Max 125 2014
Voir | Comparer | Essai

YAMAHA X-Max 125 ABS 2011
Voir | Comparer | Essai

YAMAHA X-Max 125 Business 2011
Voir | Comparer | Essai

Avec l'Atlantic 125, Aprilia se replace sur le segment du scooter GT où il ne possédait que le Scarabeo pour séduire. La marque italienne reste fidèle à son esprit sportif et reprend le meilleur de son intégration dans Piaggio avec le moteur Leader 4 soupapes. Une arrivée qui fait immédiatement des vagues
Après avoir ouvert la voie avec un 500 au design audacieux, Aprilia propose son Atlantic aux détenteurs du permis B. Valorisant et sécurisant, ce 125 largement dimensionné vous permettra aussi d'échapper aux villes seul ou en duo, pour une courte escapade ou avec armes et bagages. C'est le maillon qui scelle la chaîne du fabricant italien, idéalement placé entre le sportif Léonardo et le Scarabéo à grandes roues. Sur un marché toujours en pleine forme où guerroient déjà Piaggio X9 et Yamaha Majesty (doublé du MBK Skyliner), la firme de Noale s'est donné les moyens de s'imposer. En fonction de ses récents accords avec le leader européen Piaggio, elle a choisi d'équiper l'Atlantic du propulseur du X9, aménagé d'un filtre à air retouché et d'une transmission bonifiée. Ce monocylindre 4-temps à 4 soupapes refroidi par eau développe 13,6 chevaux à 9 500 tr/mn. Comme son homologue, l'Atlantic repose sur un châssis à double berceau tubulaire et possède les équipements classiques de la catégorie. Ses plus : une présentation soignée et une finition remarquable. Action !

Difficile de le prendre en défaut

En se voulant plus routier, l'Atlantic ne devait pour autant négliger l'espace urbain auquel il pourra être confiné par certains utilisateurs. Son poids de 149 kg à sec reste donc dans la bonne mesure. Faisant fi des apparences, le gabarit demeure bien proportionné et les critères qui ont prévalu à l'étude n'ont pas omis l'importance d'une grande vivacité en circulation. Moins gros qu'un X9, l'Atlantic sait encore jouer à la souris entre les autos. La mécanique revigorée par l'adoption d'une courroie au profil plus agressif est là pour l'y aider. Démarrages et reprises s'en trouvent améliorés. Au feu, on apprécie la hauteur de selle peu élevée (770 mm) qui permet à tous de poser les deux pieds au sol. Grâce à cette assise basse et à un grand guidon au dessin bien pensé, la position est idéale et le maniement naturel en ville. Jamais on ne trouve le scooter lourd ni encombrant, tout au plus souhaiterait-on un meilleur rayon de braquage qui favoriserait les demi-tours. Le X9 nous a habitué à une pléthore d'instrumentation, l'Atlantic est plus chiche, proche de son vrai rival, le X8. La planche de bord analogique est lisible, à défaut d'être enrichie d'un compte-tours ou d'un ordinateur à fonctions multiples. Ses puissants projecteurs en amande valorisent la face avant qui n'est pas sans évoquer celle du Yamaha T-Max. Le freinage, assuré par deux disques couplés, ne manque jamais de répondant et nous verrons, sur route, qu'il est même excellent. Sortons justement de la ville, pour une petite virée dans la campagne.

Vogue l'Atlantic… et c’est loin d’être une galère !

La position de conduite permet d'aborder les nationales sans peur... et sans reproche de la part des moins de 1m80. Les "grandes jambes" trouveront toutefois le plancher haut, ou la selle basse, rendant l’engin fatiguant au fil des kilomètres. Le tunnel central, à l'intérieur duquel est installé un réservoir de 10,5 litres, n'est pas trop volumineux. On peut donc déplacer ses pieds jusqu'à les allonger pour adopter une attitude plus "relax". Si la bulle procure une protection correcte du corps et ne gène aucunement la vision, elle s'accommoderait toutefois de quelques centimètres supplémentaires afin d'éviter les remous autour du casque à allure soutenue ; avis aux accessoiristes !
Malgré les aménagements moteur et le poids inférieur, les relances en sortie de courbes ne semblent pas plus énergiques que celles d'un X9 et la vitesse maxi s’affiche toute proche (113 km/h), mais pas meilleure. La tenue de cap, c'est sûr, se place au-dessus de la critique. Lorsque raccords de bitume ou nids de poules surviennent, le scooter fait toujours bloc. Dans les petits virages, l’Atlantic plonge sans retenue et ne nécessite pas de déploiement de force exagéré de la part du pilote pour s’inscrire sur sa trajectoire. Alors que Piaggio a équipé le X9 de jantes de 14 pouces pour en assurer la stabilité et le confort, Aprilia leur a préféré de plus petites offrant un effet gyroscopique moindre. Cette dimension de 13 pouces a permis d'augmenter les débattements des suspensions (105-110 mm contre 90-90 mm au X9) sans pénaliser la hauteur de selle, ni élever le centre de gravité.


Suspensions sèches mais passager choyé

L'option semble bonne, mais le confort reste ferme puisque cette selle, suivant la tendance, préfère s'annoncer comme ergonomique plutôt que moelleuse. A son avantage, l'assise bien conçue permet de se laisser glisser pour déhancher en virage ou de reculer sur le petit dosseret en ligne droite. A l'arrière, la passagère profite elle aussi d'une large surface et d'emplacements privilégiés pour les pieds. Grâce aux sabres latéraux en nylon/polyester, elle peut de se tenir au freinage. Déception, par contre, en ouvrant l'espace de rangement sous la selle depuis une serrure sur le flanc gauche. Vaste mais peu profond, il s’avère difficile, comme est annoncé sur la plaquette, d’y rentrer un intégral plus un jet. De toute évidence, on ne parvient à y glisser que ce dernier et le top-case, inscrit au catalogue des accessoires, peut s'avérer indispensable. Il s’avère également impossible d’y loger un ordinateur du fait des ancrages des amortisseurs. A l'instar de son concurrent X9, l'Atlantic possède un freinage de type intégral. Le système est différent de celui de Piaggio, qui utilise trois disques sur le X9. L'Aprilia n'en a qu'un à l'avant et un autre à l'arrière, commandés simultanément au seul levier gauche qui un des trois pistons de l'étrier avant, conjointement aux deux de l'étrier arrière. Alors que le levier droit commande les deux autres pistons avant , le tout étant géré par un régulateur comme sur le réputé système CBS Honda. De cette répartition résulte un parfait équilibre et un réel maintient de l'assiette au freinage, ainsi qu'une quasi-impossibilité de blocage des roues sur sol sec.

Conclusion
Agréable à l'utilisation, agile et stable, l'Aprilia Atlantic dispose de bons arguments dans la jungle des scooters 125. Il associe avec succès les tendances "sport" et "classe" actuellement prisées par la clientèle. D'une finition exemplaire, il pourra affronter sans complexe la concurrence grâce à sa polyvalence ville-route. Alors que son tarif sera un atout supplémentaire en sa faveur.
Ligne séduisante
Comportement exemplaire
Polyvalence
Position de conduite
Instrumentation cheap
Modularité du coffre
Béquille latérale trop droite
Moteur :
Partie-cycle :
Esthetique :
Equipement :
8/10
9/10
9/10
7/10
Vitesse maxi :
Accélération 0-100 m :
Diamètre braquage :
Conso. moyenne :
Autonomie :
113 km/h
9,0 sec
5200 mm
4,4 l/100 km
220 km
Note Finale :   8,3/10
Réaction(s) (3)
1 | écrit le dimanche 23 novembre 2008 à 17h59 par papy ours
je possede ce scooter en version sprint .( de 2007 et 10.100 km )
un pur régal. ville ou route j'en suis entierement satisfait
je le conseil a tous et toutes .
aujourd'hui a 2990 euros, trouver mieux est certainement possible, mais pas a ce prix !!!!
confort + look + moteur au top + frainage couplé .
dommage que nous ne le retrouvions pas plus souvent dans les comparatifs sur les mags sp scoot !!!
2 | écrit le mercredi 18 février 2009 à 23h03 par rene
Je confirme c'est un beau scooter sûr et performant qui peut contenir un intégral pas trop haut et qqs affaires (vous pouvez y ranger par ex des baguettes de pain sans les casser!). On peut même rajouter un coffre grâce au porte-bagage (2d casque). Pour des trajets inter urbains le confort est suffisant, d'autant qu'on peut changer facilement de position des pieds.
3 | écrit le mercredi 22 avril 2009 à 10h22 par jacq
A l'attention de la rédaction
Bonjour,
Vu les nombreux rabais qui sont pratiqués à ce jour par les différents concessionnaires, peut on penser à la sortie d'un nouveau modèle (EVO INJECTION) ?
Merci d'avance pour les réponses
Réagir sur cet essai :
Pseudo :

Email : (ne sera pas affiché sur le site, mais un mail de validation vous sera envoyé)

Votre commentaire :

Smiley: :evilgrin: :waii: :unhappy: :tongue: :surprised: :smile: :happy: :wink:
Recopiez le code ci-contre (chiffres uniquement):
Occasions scooter
Boutique
.: Tags :.
Partenaires