Autres: Motor Infos TV - La WebTV motorisée | | Moto Technologie
Comparateur 2 roues
 
Essai
mis en ligne le : jeudi 23 mars 2006

PEUGEOT Satelis 125 Urban

Le scooter GT haute sécurité

Texte : Didier | Photos : Julien | Vidéo : Mecamix
Garantie et Prix
- 2 ans pièces et M.O, km illimité
- -
           Acheter     Assurer
Fiche technique
Moteur : monocylindre 4T, refroidi par eau, simple ACT, 4 soupapes
Cylindrée : 57 x 48,9 = 124,8 cm3
Puissance maxi : 15 ch à 9750 tr/mn
Couple : 12 nm à 7500 tr/mn
Mise en route : démarreur électrique
Alimentation : injection 1 injecteur par cylindre
Embrayage :
Boîte : Variateur
Cadre : double berceau tubulaire en acier
Suspension av. : fourche télescopique ø37 , déb. 95 mm
Suspension ar. : 2 amortisseurs réglables, déb. 100 mm
Frein av. : 1 disque ø 260 mm, étrier double piston
Frein ar. : 1 disque ø 210 mm, étrier simple piston
Pneu av. : 120/70 x 14; ar. : 140/60 x 13
Réservoir essence : 13,5 litres
Longueur : 2152 mm
Hauteur de selle : 784 mm
Poids à sec : 162 kg
Equipement de série
Pare-brise
Appel de phare
Warning
Clé codée + voyant
Jauge essence à segment
Jauge de température d’eau à segment
Totalisateur kilométrique total et partiel
Montre
Température extérieure
Voyant de pression d’huile
Voyant injection
Voyant d’ouverture du coffre
Défaut batterie
Compte-tours
Trappe à essence à clé (bouchon à vis)
Blocage direction au contacteur
Ouverture du coffre au contact
Boîte à gants à clé + prise 12 V
Accroche sac
Rangement fermé sur guidon
Béquille centrale
Béquille latérale (rappel auto)
Coffre à ouverture arrière (2 intégraux)
Poignées de maintien
Housse pluie de selle
Anneau antivol
Rétroviseurs à glace réglable
Clignotants sonores
ABS
Options
Plip d’ouverture à distance 64,90€
Porte-bagages 159€
Pare-brise haut 129€
Déflecteurs latéraux 29€
Pare mains 19,90€
Dosseret passager 49,90€
Tablier de protection 109,90€
Manchons 39,90€
Repose-pieds passager 29,90€
Top case 48 litres 179€
Dosseret top case 34,90€
Kit porte-bagages +Top case + dosseret 349€
Constructeur / Distributeur
PEUGEOT
Peugeot Scooter
Rue du 11 Novembre
25 350 - Beaulieu-Mandeure
Tel : 03 81 36 80 00
Fax : 03 81 36 81 10
www.peugeotscooters.com
Concurents
AEON Elite
Voir | Comparer | Essai

AZTRAL GTX (JS120 )
Voir | Comparer | Essai

DAELIM S2 125 FI 2009
Voir | Comparer | Essai

DAELIM S3 Touring 2012
Voir | Comparer | Essai

EUROCKA Predator 125
Voir | Comparer | Essai

HONDA S-Wing 125 CBS-ABS
Voir | Comparer | Essai

KEEWAY Silverblade 125
Voir | Comparer | Essai

KYMCO Dink Street 125
Voir | Comparer | Essai

KYMCO Dink Street 125 ABS 2011
Voir | Comparer

KYMCO Dink125
Voir | Comparer | Essai

KYMCO K-XCT 125
Voir | Comparer | Essai

LIFAN E-Space
Voir | Comparer | Essai

LINHAI Monarch 125
Voir | Comparer | Essai

MALAGUTI Blog 125
Voir | Comparer | Essai

MALAGUTI Madison3 125
Voir | Comparer | Essai

MBK Evolis 125 2014
Voir | Comparer

MBK Skycruiser 2011 ABS
Voir | Comparer | Essai

MISTRAL Manhatan 125
Voir | Comparer

PEUGEOT Satelis 125 2012
Voir | Comparer | Essai

Piaggio X10 125
Voir | Comparer | Essai

PIAGGIO Xevo 125
Voir | Comparer | Essai

REVATTO Imperator 125
Voir | Comparer

ROADBIKE Elite 125
Voir | Comparer | Essai

ROADSIGN 125GT
Voir | Comparer

SCARABUS GT 125
Voir | Comparer | Essai

SELECT UP Octalis
Voir | Comparer

SUZUKI Burgman 125 2014
Voir | Comparer | Essai

SUZUKI Burgman 125 Executive
Voir | Comparer | Essai

SYM GTS 125 2012
Voir | Comparer | Essai

SYM GTS 125 EFI
Voir | Comparer | Essai

SYM GTS 125 EFI ABS Stop & Start
Voir | Comparer | Essai

SYM Joyride 125 Evo
Voir | Comparer | Essai

TGB Xmotion 125
Voir | Comparer | Essai

VASTRO AS 125 City
Voir | Comparer

VECTRIX VX-1 Li
Voir | Comparer | Essai

VECTRIX VX-1 Li +
Voir | Comparer

VECTRIX VX-1 NiMH
Voir | Comparer | Essai

YAMAHA X-Max 125 2014
Voir | Comparer | Essai

YAMAHA X-Max 125 ABS 2011
Voir | Comparer | Essai

YAMAHA X-Max 125 Business 2011
Voir | Comparer | Essai

Peugeot propose deux autres niveaux de finition pour son Satelis, toujours avec le moteur 125, mais qui seront aussi disponibles avec les autres motorisations. La finition Exécutive comprend la chaîne antivol intégrée au cadre et le freinage ABS assisté, déjà salué sur l’Elystar pour son efficacité et le niveau de sécurité apporté. Un modèle qui, par son tarif, se pose plus en adversaire du Piaggio X9 que de son cousin X8.
Nous avions déjà apprécié les qualités du Satelis lors de la prise de contact du modèle de base, voici donc l’essai complet du modèle le plus évolué en attendant les autres motorisations : 250, 500 mais aussi 125 compressor. Cet essai nous a également permis d’apprécier le Satelis dans d’autres coloris, dont ce rouge, qui lui va très bien. La ligne anguleuse de la face avant met en valeur les optiques de phare qui reçoivent des ampoules H7, comme on en trouve en automobile. De plus, le double éclairage en position feux de route assure une vision nocturne inconnue avec un scooter. En s’installant au guidon, on remarque immédiatement une hauteur de selle qui conviendra à tous et toutes. On est loin du feu Elyséo ou même de l’Elystar, vraiment haut perché. Ici, la question ne se posera pas et vous aurez facilement les deux pieds à plat à l’arrêt même si vous ne mesurez qu’un mètre 70, grâce aussi aux échancrures dans le plancher.
Pour la mise en route, le contacteur est intégré sur le côté de la colonne afin de ne pas gêner le genou droit et l’on retrouve la clé codée que Peugeot a été le premier à installer de série sur un scooter. Dès le contact mis, les compteurs s’illuminent et font leur check-up. Vous avez droit à une instrumentation complète où l’on trouve un compte-tours, la température extérieure, le totalisateur partiel et une montre. La jauge d’essence et la température moteur sont confiées à des indicateurs à segments. Une foule de voyants complète les infos avec ceux d’ABS, d’injection, d’antivol et d’ouverture de coffre. Sous le tableau de bord, vous trouverez une boîte à gants logeant la prise 12 volts et avalant aussi une bouteille d’un litre. On regrette toutefois, le manque de tenue du couvercle. Même remarque pour le rangement situé sur le guidon, astucieux, mais mal réalisé et qui finalement dénote plus qu’il n’offre d’intérêt.

Vif au démarrage

Le moteur s’ébroue promptement et le démarrage se montre vif. Le Satelis bondit au feu et s’affranchit facilement de ses 160 kg. Ensuite le moteur grimpe en régime de façon progressive et linéaire jusqu’à 90 km/h. Ensuite, vous n’aurez pas de grandes sensations, mais il se retrouve vite à 110 km/h. Pour faire mieux et prendre sa vitesse de pointe, soit 115 km/h chrono (128 au compteur) le Satelis devra avoir de quoi se lancer, mais il montre un bon potentiel et tiens le haut du pavé. Pour en arriver là, le Satelis affiche un Scx (pénétration dans l’air) tiré au couteau et le meilleur du marché sans oublier un bloc donné pour 15 chevaux, soit 3 de mieux que sur l’Elystar. Pour cela, le moteur du Satelis reçoit une culasse 4 soupapes destinée à améliorer le rendement, tout en assurant désormais le respect des normes Euro-3.
On trouve vite sa place à bord avec une selle confortable et bien dessinée. Le dosseret cale bien le dos et l’on dispose de place pour les jambes. On peut ainsi choisir sa position de conduite : jambes pliées ou pieds en avant et le ponton central ne gêne en rien. Sur voies rapides, le Satelis est très stable et aligne les kilomètres sans fatigue. Les chaussées dégradées ne mettront pas à mal votre dos et il faut le souligner, grâce à la selle, mais aussi aux suspensions efficaces. À sa vitesse maxi, le Satelis est assez silencieux et la protection bonne, même si le pare-brise se montre étroit et ne protège en rien les mains.


Un GT très polyvalent

En usage urbain, le Peugeot fait preuve de maniabilité avec un diamètre de braquage court (4,10 m) et une facilité à se faufiler malgré son gabarit généreux. Le freinage assuré par deux disques de bon diamètre se montre bien plus mordant avec l’ABS, toujours associé à une assistance qui permet une réponse instantanée et puissante sans effort sur les leviers. Il faut signaler que Peugeot reste toujours le seul constructeur à proposer un ABS sur ses scooters 125. Certes, le supplément de prix est de 450 euros, mais cela devient vraiment abordable et pas grand-chose finalement pour une sécurité appréciable surtout pour tous ceux qui roulent souvent sous la pluie.
Dans tous les usages, le Peugeot se montre donc à l’aise et affiche sa polyvalence. C’est là son plus gros atout face à des engins moins éclectiques. La position est agréable et procure une conduite détendue. On note l’excellente vision dans les rétroviseurs que l’on n’a pu que remarquer par leur taille imposante. Ils proposent une glace asphérique, supprimant l’angle mort, qui est également orientable, facilitant leur réglage. Les raffinements du Peugeot ne s’arrêtent pas là avec un coffre à ouverture électrique –et même par télécommande en option (offerte pour le lancement) - qui s’ouvre seul grâce à deux vérins. Cela fait très classe et détourne l’œil des chalands qui regarde tout l’arrière du scooter basculer pour découvrir une vaste soute. Ce large espace est capable d’accueillir deux casques intégraux. Pas mal, donc mais on n’y rentrera guère plus, si ce n’est la chaîne antivol fournie dans cette version Executive. Une serrure à clé se trouve dans le fond du coffre et permet de verrouiller l’embout de la chaîne « lasso» directement sur l’arceau arrière du cadre. Propre et pratique, car on n’est plus obligé de passer son antivol dans les roues. Il faudra juste trouver un poteau pour y accrocher la boucle de la chaîne.

Conclusion
Cette version Executive avec son ABS, permet à Peugeot de vraiment se placer comme référence au niveau sécurité sur le créneau du GT. Il n’en est pas moins performant et surtout polyvalent , grâce à son nouveau moteur 4 soupapes, ce qui est loin d’être le cas de nombreux autres GT. Rares sont en effet les GT aussi maniables en ville et stables sur autoroute, tout en affichant des performances de premier plan. Reste que la finition des trappes n’est pas encore au niveau des meilleurs, mais Peugeot est tout proche de son but : être la nouvelle référence GT.
Démarrage
Hauteur de selle
Confort
Maniabilité
Équipement
Vision rétro
Finition des rangements
Rétroviseurs imposants
Pare-brise juste
Moteur :
Partie-cycle :
Esthetique :
Equipement :
8/10
8/10
8/10
9/10
Vitesse maxi :
Accélération 0-100 m :
Diamètre braquage :
Conso. moyenne :
Autonomie :
114 km/h
8,8 sec
4100 mm
4,1 l/100 km
330 km
Note Finale :   8,3/10
Réaction(s) (8)
1 | écrit le lundi 27 août 2007 à 01h17 par profox
ATTENTION : le réservoir sur le Satelis ABS est bien de 13,5 L comme la version de base et NON de 10L !
De plus il existe des protections pour les mains dans les 20 € qui sont redoutablement efficaces contre le froid et la pluie.

A essayer d'urgence !
2 | écrit le lundi 27 août 2007 à 10h20 par redaction
Effectivement, Peugeot a réussi à standardiser ses réservoir du Satelis et ce PB ne concerne que le Geopolis, où le réservoir est plus petit sur les versions ABS (10 l);
3 | écrit le mercredi 19 septembre 2007 à 15h27 par Arnaldo
Bonjour,

J'envisage actuellement de m'acheter un scooter 125 avec ABS, en raison de la sécurité que cela apporte. Je constate qu'il y a 2 systèmes actuellement : le Peugeot qui ne porte que sur la roue avant, mais avec une assistance (Geopolis / Satelis) et le Honda qui porte sur les deux roues.

La question que je me pose est : avoir l'ABS sur la seule roue avant (système Peugeot) est-il suffisant pour éviter toute "gamelle" ? Un blocage de la roue arrière peut-il encore arriver et provoquer une chute ? Et si oui dans quels cas de figure ? Ou peut-on réellement freiner à fond en toute sérénité, que ce soit sur du mouillé, des graviers, ... L'essai ci-dessus semble montrer que l'on peut freiner à fond, mais est-ce bien toujours le cas, par exemple si le scoot a un peu d'angle ?

D'autre part : l'ABS sur les 2 roues peut-il malgré tout s'avérer insuffisant dans certaines configurations (huile, gasoil, ...) ou si le scooter a un peu d'angle ?

J'aimerais bien avoir l'avis de "pros" expérimentés sur la question, pour acheter et conduire en connaissance de cause.
4 | écrit le mercredi 07 novembre 2007 à 20h00 par Dédé
Deux petites remarques concernant le Satelis :
- le mécano de mon concessionnaire m'a confirmé que même à leur formation on leur a dit que sur les 13.5l de la version de base il faut déjà retirer un litre à la contenance du reservoir qui représente le volume pris par la pompe qui n'avait pas été compté lors des calculs et les livrets n'ont pas été rectifiés en conséquence. Donc si on rajoute le système ABS, perso dans mon Satelis Executive sur la réserve de carburant, chaque plein dépasse à peine les 11l... A bon entendeur...
- concernant l'ABS, ma roue avant a eu tendance à se bloquer depuis quelques temps mais sans danger. Toutefois, mon conc n'a bien voulu regarder ca aujourd'hui vu que lui ne l'avait jamais constaté lors de ses essais alors faudra que je vous tienne au courant si la modif du jour a marchée. Ceci dit pour la question de base, l'ABS sur le frein avant est largement suffisant vu que de toute façon faut pas freiner à fond quand on tourne, même en voiture. A ce moment là en effet ABS ou pas c la visite dans le paysage asurée !!! N'hésitez pas pour plus de renseignements.
5 | écrit le lundi 03 décembre 2007 à 10h48 par Nerva
Heu... Une roue avant qui se bloque SANS danger ? Là j'ai un peu de mal à comprendre ! A priori, si la roue avant se bloque, par définition cela provoque une gamelle dans 90% des cas. Sauf à basse vitesse si on a les pieds dehors pour rattrapper le coup et encore.

En outre, l'intérêt de l'ABS est justement d'éviter les blocages de roue : on doit pouvoir freiner à fond sans bloquer la roue avant. Sinon on ne voit pas bien l'intérêt. Cela signifierait-il que l'ABS du Satelis n'est pas fiable ?

Pourriez-vous donner un peu plus de précisions : j'ai un Geopolis 125 ABS et je me demande si je dois avoir une confiance totale dans le système ABS du scooter... Il y a toujours une appréhension quand on doit freiner sur du mouillé, en plus avec des bandes blanches en ville et les feuilles mortes actuellement. Si l'ABS marche pas, je risque de m'en rendre compte de façon assez douloureuse, donc je préfère le savoir avant !
6 | écrit le lundi 03 décembre 2007 à 11h11 par masterscoot
En virage, freinage ou pas, l'abs ne sert pas à grand chose sur les feuilles mortes ou de l'huile car cela reste un deux roues. Il ne faut donc pas rouler et se disant avec l'ABS, je ne risque plus rien. En ligne droite, cela évite le blocage dit reflexe qui consiste à se jeter sur les freins par réaction vis à vis d'un obstacle ou d'une manœuvre imprévue. Dans ce cas l'ABS agit à merveille, vous pouvez le tester aussi facilement à basse vitesse sur une bande blanche ou des feuilles et constater son déclenchement.
7 | écrit le samedi 12 février 2011 à 23h13 par pascal
j'hésite entre 2 scooters en 125cm3 , le Peugeot satélis urban et le Daelim S3 touring
avez vous des avis positives ou négatives qui pourront m'aider pour le choix du scooter
merci d'avance
8 | écrit le dimanche 20 mai 2012 à 01h25 par Alain
De suite après avoir ralenti lors d'un rond point par exemple, alors que j'accélére, le scooter a comme un hoquet ( coupure ) qui dure une grosse seconde et ça repart normalement, c'est un ennui qui est fréquent. Il s'agit du Satelis 125 urban de juillet 2009, il a 11700 km. Quelqu'un a t'il déjà eu ce genre de problème ?
Réagir sur cet essai :
Pseudo :

Email : (ne sera pas affiché sur le site, mais un mail de validation vous sera envoyé)

Votre commentaire :

Smiley: :evilgrin: :waii: :unhappy: :tongue: :surprised: :smile: :happy: :wink:
Recopiez le code ci-contre (chiffres uniquement):
Occasions scooter
Boutique
.: Tags :.
Partenaires
1 visiteurs actuellement sur le site.