Autres: Motor Infos TV - La WebTV motorisée | | Moto Technologie
Comparateur 2 roues
 
Essai
mis en ligne le : vendredi 15 avril 2011

KYMCO Dink Street 125 ABS SL

Le Dink Street prend du galon

Texte : Charles-Emmanuel | Photos : Julien Métrop | Vidéo : Julien
Garantie et Prix
- 2 ans pièces et M.O, km illimité
- -
           Acheter     Assurer
Fiche technique
Moteur : monocylindre 4T, refroidi par eau, simple ACT, 4 soupapes
Cylindrée : = 54 x 54,5 = 124, cm3
Puissance maxi : 14,9 ch à 9000 tr/mn
Couple : 11,6 nm à 7000 tr/mn
Mise en route :
Alimentation : injection
Embrayage : centrifuge
Boîte : variateur
Cadre : cadre tubulaire acier
Suspension av. : fourche hydraulique ø33 , déb. 80 mm ø , déb. mm
Suspension ar. : 2 amortisseurs réglables, déb. 80 mm, déb. mm
Frein av. : 1 disque ø 260 mm, étrier double ø mm,
Frein ar. : 1 disque ø 240 mm, étrier double ø mm,
Pneu av. : 120/80 x 14; ar. : 150/70 x 13
Réservoir essence : 12,5 litres
Longueur : 2200 mm
Hauteur de selle : 775 mm
Poids à sec : 167 kg
Equipement de série
Freinage ABS
Pare-brise moyen
Appel de phare
Neiman au contacteur
Volet anti-effraction
Coupe contact
Compte-tours
Horloge
Totalisateurs partiels (2)
Jauge à essence à segments
Jauge de température moteur
Voyant ABS
Voyant essence
Voyant de température d’eau
Voyant de révision
Voyant d’ouverture de coffre
Voyant batterie
Crochet accroche sac
Bouchon d’essence à clé, sous trappe
Boîte à gants fermée
Prise 12 volts
Coffre 1 casque intégral + jet écran (éclairé)
Ouverture du coffre au contacteur
Poignées de maintien
Porte-paquet
Béquille centrale
Béquille latérale (coupe contact)
Constructeur / Distributeur
KYMCO
KYMCO LUX S.A.
BP 152
L-4902 BASCHARAGE
Tel : 00 35 22 63 45 71
Fax : 00 35 22 63 45 75
www.kymcolux.com
Concurents
AEON Elite
Voir | Comparer | Essai

AZTRAL GTX (JS120 )
Voir | Comparer | Essai

DAELIM S2 125 FI 2009
Voir | Comparer | Essai

DAELIM S3 Touring 2012
Voir | Comparer | Essai

EUROCKA Predator 125
Voir | Comparer | Essai

HONDA S-Wing 125 CBS-ABS
Voir | Comparer | Essai

KEEWAY Silverblade 125
Voir | Comparer | Essai

KYMCO Dink Street 125
Voir | Comparer | Essai

KYMCO Dink Street 125 ABS 2011
Voir | Comparer

KYMCO Dink125
Voir | Comparer | Essai

KYMCO K-XCT 125
Voir | Comparer | Essai

LIFAN E-Space
Voir | Comparer | Essai

LINHAI Monarch 125
Voir | Comparer | Essai

MALAGUTI Blog 125
Voir | Comparer | Essai

MALAGUTI Madison3 125
Voir | Comparer | Essai

MBK Evolis 125 2014
Voir | Comparer

MBK Skycruiser 2011 ABS
Voir | Comparer | Essai

MISTRAL Manhatan 125
Voir | Comparer

PEUGEOT Satelis 125 2012
Voir | Comparer | Essai

Piaggio X10 125
Voir | Comparer | Essai

PIAGGIO Xevo 125
Voir | Comparer | Essai

REVATTO Imperator 125
Voir | Comparer

ROADBIKE Elite 125
Voir | Comparer | Essai

ROADSIGN 125GT
Voir | Comparer

SCARABUS GT 125
Voir | Comparer | Essai

SELECT UP Octalis
Voir | Comparer

SUZUKI Burgman 125 2014
Voir | Comparer | Essai

SUZUKI Burgman 125 Executive
Voir | Comparer | Essai

SYM GTS 125 2012
Voir | Comparer | Essai

SYM GTS 125 EFI
Voir | Comparer | Essai

SYM GTS 125 EFI ABS Stop & Start
Voir | Comparer | Essai

SYM Joyride 125 Evo
Voir | Comparer | Essai

TGB Xmotion 125
Voir | Comparer | Essai

VASTRO AS 125 City
Voir | Comparer

VECTRIX VX-1 Li
Voir | Comparer | Essai

VECTRIX VX-1 Li +
Voir | Comparer

VECTRIX VX-1 NiMH
Voir | Comparer | Essai

YAMAHA X-Max 125 2014
Voir | Comparer | Essai

YAMAHA X-Max 125 ABS 2011
Voir | Comparer | Essai

YAMAHA X-Max 125 Business 2011
Voir | Comparer | Essai

Lancé en 2009, le GT taïwanais avait surpris par ses qualités dynamiques et routières qui en font un vrai challenger des leaders du créneau. À ce niveau de cylindrée, l’ABS est un luxe encore rare, que seuls Yamaha, Peugeot et Honda proposent. Cet équipement devrait lui permettre de menacer encore un peu plus le « roi » X-Max et ses vassaux.

Le Dink Street SL (Série Limitée) se distingue au premier coup d’œil par sa robe noire mate et son pare-brise fumé. On note également des étriers de frein dorés et des bords de jantes polis, ainsi que des inserts façon carbone sur la carrosserie. Mais surtout, il reçoit les warnings qui lui font défaut sur la version standard. L’allumage des feux étant toujours manuel, la commande de ces feux de détresse est déportée à l’avant du commodo droit. On a vu plus pratique. Mais les leviers sont réglables en écartement, une rareté sur un 125.
 

GT au long cours

Le gabarit du Dink Street 125 est digne d’un maxi-scooter, et pour cause : il dispose de la même partie-cycle que le modèle 300 cm3. La protection du pilote est donc à l’avenant, tout comme l’aptitude au chargement, dans la norme : deux casques (un jet et un intégral) prennent place dans le coffre, tandis que l’on peut poser un gros sac sur le large tunnel central. Petit et ne fermant pas à clef, le vide-poches contient toutefois une prise 12 V bien utile.
La place à bord est importante, et même les grands y seront parfaitement à l’aise. Le dosseret maintient bien les reins du pilote, mais la largeur de la selle peut gêner lorsque l’on pose le pied au sol et les marchepieds « position haute » sont peu utilisables. Bien assis à l’arrière, le passager se plaint juste de plates-formes repose-pieds trop étroites, mais les amortisseurs s’assouplissent sous la charge.
Les premiers tours de roues révèlent un comportement neutre et l’on sent le train avant bien campé sur sa roue de 14 pouces. Par contre, les suspensions sont toujours sèches (et la selle plutôt ferme), défaut pardonnable étant donnée la tenue de route imperturbable de ce scooter.

 

À la hauteur de ses ambitions

Le comportement du Dink Street fait partie des références chez les scooters 125 : rigidité, neutralité sur l’angle et stabilité à haute vitesse sont de rigueur. Le seul bémol concerne les basses vitesses en ville, où la relative lourdeur de l’avant associée à l’embonpoint du Kymco peut intimider le débutant. Le Dink Street réclame juste d’être mené d’une main décidée pour compenser son manque de vivacité.
 


L’ABS arrive à point nommé pour maîtriser la vigueur des deux disques, puissants, mordants, mais peu progressifs. Le système Bosch retenu par Kymco se montre très sensible à l’arrière, et les réactions au levier sont plutôt sèches. Le déclenchement est plus tardif et doux à l’avant. Les pneus Maxxis équipant cette version ABS ont donné satisfaction lors de notre essai, du moins sur le sec. Nous n’avons pas pu vérifier la tenue sur le mouillé, ni le comportement de l’ABS dans ces conditions. À part les sensations aux leviers, aucune réaction parasite n’est à signaler.
Le moteur n’évolue pas, et reste indolent à bas régimes, surtout en duo dans les bouchons où le poids se fait bien sentir... Le rodage devrait permettre de gagner un peu de peps en bas du compte-tours, notre modèle d’essai étant « raide de neuf ». Les reprises sont ensuite satisfaisantes au-dessus de 40-50 km/h, avec une vitesse de pointe fort honorable de 112 km/h chrono (un peu plus de 120 au compteur).

 

Conclusion
Ce Dink Street est donc le premier scooter 125 de Kymco à bénéficier de l’ABS. Un équipement de sécurité d’autant plus incontournable qu’il gomme ici le manque de progressivité du freinage et que son fonctionnement ne perturbe pas la conduite. Avec ce nouvel atout en main, le GT taïwanais vise le haut du panier et son tarif reste bien placé pour contester la suprématie des dignitaires en place. Si vous ne souhaitez pas vous offrir les petits raffinements de la série spéciale, le Dink Street ABS est disponible à 3890 €.
Tenue de route
Freinage ABS
Moteur sur route
Capacités d’emport
Confort rêche
Repose-pieds passager étroits
Moteur mou à bas régime
Éclairage peu puissant
Moteur :
Partie-cycle :
Esthetique :
Equipement :
8/10
9/10
8/10
9/10
Vitesse maxi :
Accélération 0-100 m :
Diamètre braquage :
Conso. moyenne :
Autonomie :
112 km/h
9,2 sec
4170 mm
3,7 l/100 km
330 km
Note Finale :   8,5/10
Réaction(s) (5)
1 | écrit le samedi 30 avril 2011 à 06h54 par rene
Certes le gabarit est valorisant, mais c'est trop gros et trop lourd pour le petit moteur ainsi que pour se faufiler sereinement en ville (j'en ai vu un en action hier) . Celui qui pourrait bien faire de l'ombre au xmax, c'est le prochain peugeot elystar qui semble être une réussite dans un bien plus petit prix! Et ce n'est pas par chauvinisme que je dis ça.
2 | écrit le samedi 30 avril 2011 à 07h23 par rene
Vous aurez rectifié de vous même, je voulais dire le citystar et non l'elystar, je m'y perds dans toutes ces appellations!
3 | écrit le jeudi 28 juillet 2011 à 14h22 par Oliv.
Rene, Non le lapsus est tout à fait non fortuit! Peugeot refait de l'elystar!!!
4 | écrit le vendredi 31 août 2012 à 00h42 par Rémy
Bonjour à tous,
Je me permet de laisser ce petit message suite à quelques petits "détails" qui me turlupinnent
Quelles sont réelemnt les différences entre le Dink Street ABS Blanc de 2011 et le Dink Street ABS SL de 2011 ? A part la couleur !
Y à t'il une différence au niveau de :
-la garde au sol qui ne touche plus ?
-du tableau de bord qui est plus visible au soleil, grâce aux avancés de cache compteur ?
-l'éclairage ?
Merci d'avance de vos réponses...
5 | écrit le vendredi 31 août 2012 à 10h03 par Rédaction
Rémy,
Ce SL (Série Limitée) n'est qu'une déclinaison de coloris spéciale.
Il n'y a aucune autre différence avec le modèle standard.
Thomas
Réagir sur cet essai :
Pseudo :

Email : (ne sera pas affiché sur le site, mais un mail de validation vous sera envoyé)

Votre commentaire :

Smiley: :evilgrin: :waii: :unhappy: :tongue: :surprised: :smile: :happy: :wink:
Recopiez le code ci-contre (chiffres uniquement):
Occasions scooter
Boutique
.: Tags :.
Partenaires
71 visiteurs actuellement sur le site.