Autres: Motor Infos TV - La WebTV motorisée | | Moto Technologie
Comparateur 2 roues
 
Essai
mis en ligne le : samedi 21 novembre 2009

EUROCKA Predator 125

Jonway reste la seule offre chinoise en GT

Texte : Thomas | Photos : Clement
Garantie et Prix
- 1 an pièces et M.O
- 1990 €
           Acheter     Assurer
Fiche technique
Moteur : monocylindre 4T, refroidi par air, simple ACT, 2 soupapes
Cylindrée : 52,4 x 57,8 = 124,6 cm3
Puissance maxi : 8,4 ch à 7750 tr/mn
Couple : 7,9 nm à 4000 tr/mn
Mise en route : démarreur électrique ou kick
Alimentation : 1 carburateur
Embrayage : centrifuge
Boîte : Variateur
Cadre : treillis tubulaire
Suspension av. : fourche télescopique ø , déb. 90 mm
Suspension ar. : 2 amortisseurs réglables, déb. 80 mm
Frein av. : 1 disque ø 220 mm, étrier double piston
Frein ar. : 1 disque ø 180 mm, étrier double piston
Pneu av. : 130/60 x 13; ar. : 130/60 x 13
Réservoir essence : 10 litres
Longueur : 2190 mm
Hauteur de selle : 700 mm
Poids à sec : 130 kg
Equipement de série
Pare-brise moyen
Alarme et démarrage à distance (télécommande)
Ouverture de selle sur le côté
Ouverture coffre arrière à l’arrière par clé
Coffre (casque jet écran)
Boîte à gants à clef
Béquille centrale
Béquille latérale (coupe-contact)
Allumage auto des feux
Appel de phare index
Warning
Coupe-contact
Dosseret pilote
Repose-pieds passager escamotables
Poignées de maintien passager
Voltmètre
Horloge
Compte-tours
Totalisateur partiel
Jauge de niveau d’essence.
Constructeur / Distributeur
EUROCKA
Eurocka-CKA
16-18 rue Henri Gautier
93000 - Bobigny
Tel : 01 48 33 35 67
Fax : 01 41 71 09 63
www.eurocka.fr
Concurents
AEON Elite
Voir | Comparer | Essai

AZTRAL GTX (JS120 )
Voir | Comparer | Essai

DAELIM S2 125 FI 2009
Voir | Comparer | Essai

DAELIM S3 Touring 2012
Voir | Comparer | Essai

HONDA S-Wing 125 CBS-ABS
Voir | Comparer | Essai

KEEWAY Silverblade 125
Voir | Comparer | Essai

KYMCO Dink Street 125
Voir | Comparer | Essai

KYMCO Dink Street 125 ABS 2011
Voir | Comparer

KYMCO Dink125
Voir | Comparer | Essai

KYMCO K-XCT 125
Voir | Comparer | Essai

LIFAN E-Space
Voir | Comparer | Essai

LINHAI Monarch 125
Voir | Comparer | Essai

MALAGUTI Blog 125
Voir | Comparer | Essai

MALAGUTI Madison3 125
Voir | Comparer | Essai

MBK Evolis 125 2014
Voir | Comparer

MBK Skycruiser 2011 ABS
Voir | Comparer | Essai

MISTRAL Manhatan 125
Voir | Comparer

PEUGEOT Satelis 125 2012
Voir | Comparer | Essai

Piaggio X10 125
Voir | Comparer | Essai

PIAGGIO Xevo 125
Voir | Comparer | Essai

REVATTO Imperator 125
Voir | Comparer

ROADBIKE Elite 125
Voir | Comparer | Essai

ROADSIGN 125GT
Voir | Comparer

SCARABUS GT 125
Voir | Comparer | Essai

SELECT UP Octalis
Voir | Comparer

SUZUKI Burgman 125 2014
Voir | Comparer | Essai

SUZUKI Burgman 125 Executive
Voir | Comparer | Essai

SYM GTS 125 2012
Voir | Comparer | Essai

SYM GTS 125 EFI
Voir | Comparer | Essai

SYM GTS 125 EFI ABS Stop & Start
Voir | Comparer | Essai

SYM Joyride 125 Evo
Voir | Comparer | Essai

TGB Xmotion 125
Voir | Comparer | Essai

VASTRO AS 125 City
Voir | Comparer

VECTRIX VX-1 Li
Voir | Comparer | Essai

VECTRIX VX-1 Li +
Voir | Comparer

VECTRIX VX-1 NiMH
Voir | Comparer | Essai

YAMAHA X-Max 125 2014
Voir | Comparer | Essai

YAMAHA X-Max 125 ABS 2011
Voir | Comparer | Essai

YAMAHA X-Max 125 Business 2011
Voir | Comparer | Essai

Sur le segment des scooters premier prix, le Jonway GT 125 n’aura pas mis longtemps à trouver son public grâce à un tarif imbattable. Ce modèle se place désormais dans le top 10 des ventes de scooter. Pour 2009, il devient Predator et affiche quelques modifications bienvenues. Nous avons essayé la version commercialisée par le distributeur Eurocka pour connaître son réel potentiel.
Si l’esthétique reste calquée sur celle de l’ancien Honda Jazz 250, le design du Jonway est sensiblement modifié au niveau de la partie arrière, celle-ci reprenant désormais les formes d’un Piaggio MP3, avec la possibilité d’accéder au coffre en soulevant le capot arrière, façon hayon automobile. L’idée est bonne, mais la réalisation est discutable puisque, si un casque jet à écran rentre bien dans la partie arrière, le coffre placé sous la selle est trop peu profond pour accepter un casque, aussi petit soit-il. On y mettra juste un équipement de pluie ou un antivol. On se console avec une grande boîte à gants, mais il sera difficile de transporter des affaires sur le tunnel central, entre les jambes du pilote.
L’instrumentation comprend l’essentiel (jauge essence, horloge et trip partiel), et l’on note la disparition non regrettée du système archaïque de radio-lecteur MP3 de l’ancienne version. Seul gadget typiquement chinois encore à l’ordre du jour : une télécommande permet de gérer l’alarme de série et de démarrer le moteur à distance. L’allumage des feux reste manuel, il n’y a pas de prise 12 volt, mais le warning répond présent.
Pour le reste, la finition n’évolue pas : rien n’est réellement choquant, mais l’ensemble demeure toutefois perfectible si on compare ce scooter chinois à la production japonaise, italienne ou même taïwanaise.

Facile, mais pas neutre

Grâce à sa selle très basse, un peu trop peut-être pour avoir une bonne vision de la circulation, le Jonway se prend en main sans difficulté. Malheureusement, il apparaît très vite que la partie-cycle manque sensiblement de neutralité et de stabilité, même à basse vitesse. Ce sont surtout les pneus Yuangxing qui sont en cause et c’est un peu dommage de ternir cet aspect avec des pneus à tétines. Par conséquent, la confiance au guidon met un peu de temps à s’installer, et l’on n’est pas vraiment tenté de hausser le rythme , surtout sur le mouillé.
S’agissant du freinage, le Jonway devrait mieux faire. Les sensations aux leviers sont mauvaises avec un avant très dur qui manque de puissance dans la première partie de course pour ensuite faire preuve de trop de mordant. Dernier point, il faut absolument saisir les deux freins pour se ralentir en ligne : l’avant seul tire à droite, l’arrière seul tire à gauche.
Le confort est plus à son avantage et ce malgré une fourche perfectible. Les amortisseurs arrière à gaz travaillent correctement et le dosseret dédié au pilote est désormais bien placé, ce qui n’était pas le cas sur la précédente version. L’espace aux genoux reste un peu juste si l’on garde les pieds à plat sur le plancher, mais il est possible d’étendre ses jambes vers l’avant.
Assis en hauteur, le passager est plutôt bien accueilli, avec repose-pieds escamotables et poignées de maintien latérales, même si les amortisseurs finissent par montrer leurs limites dans ce contexte.


Moteur peu puissant et exigeant

Avec 8,5 chevaux maxi, le Jonway ne peut pas grand-chose pour rivaliser avec les autres scooters GT 125, même de la catégorie économique. Il y parvient tout de même, en ville, en offrant des démarrages certes mous, mais un niveau de performance qui permet tout de même de se sentir en sécurité au milieu du flot de voitures. Sur voie rapide, c’est une autre histoire : capacités de reprises inexistantes et vitesse maxi de 85 km/h chrono. La consommation moyenne se situe à environ 4l/100 km pour une autonomie de 250 km. Reste à examiner le tableau d’entretien pour se rendre compte de la fréquence de passage à l’atelier… et là, surprise ! Notre GT doit subir une vidange d’huile moteur tous les 1000 km ! Pour la courroie de transmission finale, la préconisation de remplacement est à 3000 km puis à 8000 km. Rappelons que la réalisation de cet entretien conditionne le maintien de la garantie constructeur, établie à 1 an chez Jonway by Eurocka.
Conclusion
Produit d’appel à prix plancher, le Jonway Predator est très abordable et ressemble comme deux gouttes d’eau à un modèle GT haut de gamme. Mais, à y regarder de plus près, ses prestations peuvent s’avérer peu probantes sur le plan du freinage ou des performances moteur. Moteur qui réclame un entretien contraignant si vous voulez conserver le bénéfice de la garantie constructeur. Un utilisateur occasionnel y trouvera peut-être son compte, mais, si vous utilisez votre scooter au quotidien, l’investissement mérite une attention plus soutenue.
prix
look
moteur en ville
Moteur sur route
finition
freinage
pneus d’origine
entretien
Moteur :
Partie-cycle :
Esthetique :
Equipement :
6/10
6/10
8/10
7/10
Vitesse maxi :
Accélération 0-100 m :
Diamètre braquage :
Conso. moyenne :
Autonomie :
88 km/h
9,5 sec
4570 mm
4 l/100 km
250 km
Note Finale :   6,8/10
Réaction(s) (2)
1 | écrit le mardi 24 novembre 2009 à 12h25 par jeje_doudou
les distributeurs du jonway avaient répondus à leurs accusateurs de ne pas avoir de SAV corrects. Le tablau des entretiens essai-til de répondre à ça pour voir si le scoot reste fiable, voir de la réparer avant une grosse casse ? une vidange tous les 1000km...perso ca me ferai aller au concessionnaires tous les 15 jours...ridicule ! à ce prix là, il vaut mieux rouler en 50 cc !
2 | écrit le mercredi 25 novembre 2009 à 13h43 par alann
Un GT ? il le vende quand avec un moteur ? parce que 8,5 ch et 88 km/h, c'est plutôt nul ! Mais heureusement, car en lisant l'essai même à basse vitesse c'est une savonnette ! Pas cher, mais c'est de la m... Comment peut-on autoriser des engins aussi dangereux ?
Réagir sur cet essai :
Pseudo :

Email : (ne sera pas affiché sur le site, mais un mail de validation vous sera envoyé)

Votre commentaire :

Smiley: :evilgrin: :waii: :unhappy: :tongue: :surprised: :smile: :happy: :wink:
Recopiez le code ci-contre (chiffres uniquement):
Occasions scooter
Boutique
.: Tags :.
Partenaires
0 visiteurs actuellement sur le site.