Autres: Motor Infos TV - La WebTV motorisée | | Moto Technologie
Comparateur 2 roues
 
Essai
mis en ligne le : samedi 12 janvier 2008

VESPA PX30 125

Dernier refrain pour le PX!

Texte : Julien | Photos : Mecamix
Garantie et Prix
- Occasion
- -
           Acheter     Assurer
Fiche technique
Moteur : monocylindre 2T, refroidi par air, par la jupe du piston
Cylindrée : 52,5 x 57 = 123,4 cm3
Puissance maxi : 9 ch à 6000 tr/mn
Couple : 12 nm à 4250 tr/mn
Mise en route : démarreur électrique ou kick
Alimentation : 1 carburateur
Embrayage : à sec
Boîte : 4 rapports
Cadre : coque autoporteuse en acier
Suspension av. : monobras et amortisseur ø , déb. mm
Suspension ar. : mono-amortisseur, déb. mm
Frein av. : 1 disque ø 200 mm, étrier simple piston
Frein ar. : tambour ø 150 mm,
Pneu av. : 3,50 x 10; ar. : 3,50 x 10
Réservoir essence : 8 litres
Longueur : 1810 mm
Hauteur de selle : 805 mm
Poids à sec : 106 kg
Equipement de série
Démarreur électrique
Kick de secours
Neiman au contacteur
Commandes de phares
Saute-vent
Boîte à gants (à clé)
Frein arrière sur plancher (commande à pied)
Bandes anti-dérapantes
Plancher plat
Plaque série limitée
Témoin remplissage huile
Jauge essence avec voyant
Robinet d’essence
Starter manuel
Accès moteur par l’aile droite
Accès roue de secours et batterie par l’aile gauche
Bouchon essence et huile à vis (accès sous la selle à clé)
2 crochets accroche-casque
Crochet accroche-sac
Porte-bagages
Poignées de maintien passager
Jantes chromées
Pneus à flancs blancs
Béquille centrale
Constructeur / Distributeur
VESPA
PIAGGIO France S.A.S
21, rue georges Boisseau
92110 CLICHY
tél: 01 58 74 74 00
fax :01 58 74 74 35
www.piaggio.com
Concurents
APRILIA Mojito 125 Custom
Voir | Comparer

ARDILA AS 126
Voir | Comparer

ARDILA ASX 125
Voir | Comparer

BENELLI Velvet 125 E3
Voir | Comparer | Essai

BMW C evolution
Voir | Comparer | Essai

C-Lect C-Dynamic
Voir | Comparer

CARGOBIKE AS125 09
Voir | Comparer | Essai

CPI Oliver
Voir | Comparer

DAELIM B-bone
Voir | Comparer | Essai

DAELIM Besbi
Voir | Comparer | Essai

DAELIM Delfi
Voir | Comparer | Essai

DAELIM S1
Voir | Comparer | Essai

DERBI Rambla
Voir | Comparer | Essai

E-max 120 L
Voir | Comparer | Essai

E-MAX 120 S
Voir | Comparer | Essai

EUROCKA Star 125
Voir | Comparer | Essai

GARELLI Flexi
Voir | Comparer

GOVECS Go! S3.4
Voir | Comparer | Essai

HONDA PCX 125 2014
Voir | Comparer | Essai

HONDA PCX 2012
Voir | Comparer | Essai

HONDA SH 125 Mode
Voir | Comparer | Essai

Honda Vision 110
Voir | Comparer | Essai

KIOS VX75
Voir | Comparer | Essai

KYMCO Agility 125 RS
Voir | Comparer

Kymco G-Dink 125
Voir | Comparer | Essai

KYMCO Like 125
Voir | Comparer | Essai

KYMCO Movie S EFI
Voir | Comparer | Essai

KYMCO People One 125
Voir | Comparer | Essai

LAMBRETTA LN
Voir | Comparer | Essai

LINHAI Eggy 125
Voir | Comparer | Essai

LML Star 125 Automatic
Voir | Comparer | Essai

LML Star 4T
Voir | Comparer | Essai

MBK Flame-X 2007
Voir | Comparer | Essai

MBK Flipper
Voir | Comparer | Essai

MBK Skyliner S
Voir | Comparer

NECO Italia 125
Voir | Comparer | Essai

NECO Vico
Voir | Comparer | Essai

Peugeot Citystar
Voir | Comparer | Essai

PEUGEOT Citystar 125 air
Voir | Comparer | Essai

PEUGEOT Django 125 Evasion
Voir | Comparer | Essai

PEUGEOT Kisbee 100
Voir | Comparer | Essai

PEUGEOT New Vivacity 125
Voir | Comparer | Essai

PGO Libra 125
Voir | Comparer | Essai

PGO Ligero
Voir | Comparer

PIAGGIO FLY 125
Voir | Comparer | Essai

PIAGGIO Fly 125 3v
Voir | Comparer | Essai

PIAGGIO Liberty 125 3V
Voir | Comparer | Essai

REVATTO Futura GT
Voir | Comparer | Essai

REVATTO Turini
Voir | Comparer

RIEJU Pacific125
Voir | Comparer

ROADSIGN 125R
Voir | Comparer | Essai

SACHS 125 ER
Voir | Comparer

SACHS BEE
Voir | Comparer

SACHS Eagle 125
Voir | Comparer

SWEET-ELEC Sweet GT
Voir | Comparer | Essai

SYM Fiddle 125
Voir | Comparer | Essai

SYM Fiddle III 125
Voir | Comparer | Essai

SYM Mio 100
Voir | Comparer

SYM Orbit 125
Voir | Comparer | Essai

SYM Tonik 125
Voir | Comparer | Essai

SYM VS 125
Voir | Comparer | Essai

TGB Bellavita 125
Voir | Comparer | Essai

TNT ScooterOne 125
Voir | Comparer

VASTRO AS 125 Mugello
Voir | Comparer

VASTRO AS 125 Rocade
Voir | Comparer | Essai

VASTRO AS 125 RT
Voir | Comparer

VEPE Predator
Voir | Comparer | Essai

VESPA 946
Voir | Comparer | Essai

VESPA GTS 125 Super ie
Voir | Comparer | Essai

VESPA LX 125 ie 3V
Voir | Comparer | Essai

VESPA LXV 125
Voir | Comparer | Essai

VESPA Primavera 125
Voir | Comparer | Essai

Vespa PX 125
Voir | Comparer | Essai

VESPA S 125 ie 3V
Voir | Comparer | Essai

VESPA Sprint 125
Voir | Comparer | Essai

XOR XO2
Voir | Comparer | Essai

YAMAHA Cygnus-X 2007
Voir | Comparer | Essai

YAMAHA Delight
Voir | Comparer

YAMAHA Majesty S
Voir | Comparer | Essai

ZNEN Nouteca F8
Voir | Comparer | Essai

Après trente années de bons et loyaux services, le modèle phare de Vespa tire sa révérence. Et pour célébrer ce départ, la firme italienne propose cette version exclusive estampillée « 30 anni – Ultima Serie », produite à 1000 exemplaires, tous vêtus de cette robe blanche. Notre PX est le 261ème de la série et nous fait revivre à travers ses formes, ses chromes et sa conduite si particulière toute l’histoire de ce scooter mythique qui a traversé les âges avec succès depuis ses débuts.
C’est le 19 octobre 1977 qu’apparu le premier PX. Sous le nom P 125 X, on découvre alors la nouvelle version de la célèbre Vespa totalement relookée. Garde-boue avant redessiné, phare rond, roue de secours située sous l’aie de la coque en acier, à l’opposé du moteur, le PX hérite alors de l’appellation Vespa « nuova linea ». Disponible en 125, puis en 150 et en 200 cm3, il fit rapidement fureur grâce à ses lignes tendues et modernes pour l’époque ainsi qu’à son moteur à vitesses manuelles (4 rapports) qui le positionne à mi-chemin entre un scooter et une moto.

Une belle histoire

Le PX vogue alors dans le monde entier et se vend à plusieurs millions d’exemplaires pour devenir le mythe que l’on connaît aujourd’hui. Du typique coursier parisien au collectionneur averti en passant par les « bobos » nostalgiques, tous sont en effet tombés sous le charme de ce scooter très particulier. Et c’est d’ailleurs avec une certaine impatience que j’attendais cet essai pour enfin découvrir « la magie PX » avant que ce fervent scooter urbain ne disparaisse.
Starter obligatoire pour ce matin un peu frais, un coup sur le démarreur électrique et le 2-temps se met à chanter dans une sonorité que l’on connaît bien dans nos métropoles. On passe la première en débrayant à l’aide du levier à main gauche, puis jouant de la poignée rotative pour passer la première, c’est parti ! La position de conduite est très naturelle avec les jambes pliées à 90°, les pieds reposant sur le plancher plat muni de bandes anti-dérapantes que l’on trouve également sur les modèles récents (GT, GTS, LX).

Une conception exclusive

Le passage des vitesses à l’aide de la poignée rotative demande quelques kilomètres d’adaptation, mais s’assimile finalement assez rapidement. Après quelques kilomètres, les premières remarques fusent déjà à propos de ce PX rutilant dès que l’on s’arrête au feu. Il faut pourtant être un fin observateur pour reconnaître ses différences par rapport au modèle standard car il n’est équipé que d’un saute-vent et d’un porte-bagages chromé comme équipements supplémentaires. Dans le détail, on note quelques touches rétro du plus bel effet telles que la selle surpiquée, les pneus à flancs blancs ainsi que les jantes chromées. Pour le reste, tout est identique, de l’instrumentation basique à la grande boîte à gants fermant à clé, en passant par les commodos malheureusement un peu trop vieillissants. La béquille non plus n’a guère changée, ce qui est bien dommage ! Dépourvue de tuteur, il faut bien la bloquer sur le sol et prendre garde à éteindre le moteur, au risque de passer la 1ère en tirant le PX vers l’arrière. Pas beaucoup de rangements non plus avec uniquement la vaste boîte à gants, mais pas étanche, car le PX n’a pas de coffre à casque. Sous la selle se trouve les remplissages des réservoirs d’essence et d’huile. En revanche, le PX a conservé sa roue de secours, même si l’on crève beaucoup moins aujourd’hui qu’il y trente ans. Bref, le PX conserve l’exclusivité qu’on lui connaît depuis toujours et qui ne l’a pas empêché de briller pendant 3 décennies !

Un comportement unique

Dès les premiers instants sur le PX, on se rend compte que sa conduite s’avère très particulière. En plus de la boîte de vitesse, l’authentique Vespa vous plonge ainsi dans une drôle d’ambiance. Son moteur 2-temps renvoie des vibrations d’un autre temps tandis que l’extrême réactivité du train avant (roues de 10 pouces) en fait un engin ultra vif, une sensation encore accrue par le diamètre de braquage très réduit. En ville, le PX brille donc par sa maniabilité et seul l’écartement prononcé des rétroviseurs et la largeur des ailes freinent les ardeurs du conducteur. Les rapports sont bien étagés même si la boîte souffre parfois de petites imprécisions lorsque l’on passe de la 1ère à la 2nde. On atteint ensuite la 3ème qui vous propulse entre 45 et 75 km/h, soit une allure idéale pour la ville. Jusque-là et malgré un léger manque de précision, la Vespa tient donc toutes ses promesses. Quant au freinage, mieux vaut vous prévenir tout de suite, on est très loin des évolutions technologiques d’aujourd’hui. Bien que le PX soit équipé d’un disque à l’avant, le manque de mordant, la dureté du levier et la qualité moyenne des pneus en font un véhicule à prendre avec des pincettes. Il faut alors compenser cette lacune avec le frein arrière à tambour, commandé au pied droit, qui sans être réellement plus efficace, permet au moins d’équilibrer et de stabiliser l’engin au freinage ! Bref, garder ses distances est donc indispensable lorsque l’on conduit un PX en ville, notamment sous la pluie où la roue avant a tendance à vite se bloquer.


Urbains, et rien de plus !

S’il apparaît comme un scooter plutôt efficace en ville malgré un manque évident de confort, le PX manque cruellement de rigueur lorsqu’on franchit le cap de 80 km/h. Ses petites roues de 10 pouces engendrent un manque de stabilité. En outre, le PX subit les remous créés par les camions, notamment à cause de sa large face avant et de sa légèreté. Heureusement, le monocylindre 2-temps ne propulse pas l’engin à plus de 93 km/h réels et évite de pousser la partie-cycle dans ses derniers retranchements. A cette vitesse, on apprécie toutefois le saute-vent de cette version qui offre un minimum de protection. En revanche et comme sur le modèle standard, le passager manque cruellement d’espace et se retrouve repoussé contre le porte-paquet, et la piètre qualité d’amortissement n’est pas faîte pour améliorer les choses !
Conclusion
Le Vespa PX appartiendra prochainement au passé, et c’est en guise d’ « au revoir » que le constructeur nous gratifie de cette jolie version limitée qui fera le bonheur des collectionneurs fortunés à défaut de briller par son comportement routier. Quant à ceux qui préfèrent le confort et la sécurité des scooters modernes, mais ne sont pas insensibles à la plus célèbre marque de scooters, ils pourront toujours se tourner vers les Vespa modernes (S, LX ou GTS), toujours aussi craquantes en termes d’esthétique et nettement plus adaptées à un usage quotidien dans notre jungle urbaine, même si la roue de secours a disparu !
Style unique
Équipement
Diamètre de braquage
Facilité d’entretien
Roue de secours
Carrosserie en tôles
Comportement
Freinage
Rangements
Performances
Moteur :
Partie-cycle :
Esthetique :
Equipement :
7/10
6/10
9/10
8/10
Vitesse maxi :
Accélération 0-100 m :
Diamètre braquage :
Conso. moyenne :
Autonomie :
93 km/h
9,3 sec
2700 mm
3,6 l/100 km
250 km
Note Finale :   7,5/10
Réaction(s) (1)
1 | écrit le lundi 14 janvier 2008 à 18h01 par
Réagir sur cet essai :
Pseudo :

Email : (ne sera pas affiché sur le site, mais un mail de validation vous sera envoyé)

Votre commentaire :

Smiley: :evilgrin: :waii: :unhappy: :tongue: :surprised: :smile: :happy: :wink:
Recopiez le code ci-contre (chiffres uniquement):
Occasions scooter
Boutique
.: Tags :.
Partenaires