Autres: Motor Infos TV - La WebTV motorisée | | Moto Technologie
Comparateur 2 roues
 
Essai
mis en ligne le : vendredi 12 mars 2010

YAMAHA X-Max 125 2010

Yamaha X-max 125 2010 : le sommet de la pyramide

Texte : Charles | Photos : Gwendal | Vidéo : DMV Com
Garantie et Prix
- 2 ans pièces et M.O, km illimité
-
           Acheter     Assurer
Fiche technique
Moteur : monocylindre 4T, refroidi par eau, simple ACT, 4 soupapes
Cylindrée : 52 x 58,6 = 124,66 cm3
Puissance maxi : 14,1 ch à 8750 tr/mn
Couple : 11,33 nm à 6500 tr/mn
Mise en route : démarreur électrique
Alimentation : injection 1 injecteur par cylindre
Embrayage :
Boîte : Variateur
Cadre : treillis tubulaire
Suspension av. : fourche télescopique ø35 , déb. 110 mm
Suspension ar. : 2 amortisseurs réglables, déb. 95 mm
Frein av. : 1 disque ø 267 mm, étrier double piston
Frein ar. : 1 disque ø 240 mm, étrier double piston
Pneu av. : 120/70 x 15; ar. : 140/70 x 14
Réservoir essence : 11,8 litres
Longueur : 2220 mm
Hauteur de selle : 792 mm
Poids à sec : 153 kg
Equipement de série
démarreur électrique
starter automatique
clé de contact codée
appel de phare
warning
compte-tours
jauge à essence à segments
indicateur de réserve
2 totalisateurs partiels
niveau température moteur
température extérieure
horloge
voyant de pression d’huile
indicateur de changement de courroie
indicateur de changement d’huile
bouchon essence (à clé) sous trappe
coffre grand volume (2 intégraux)
Options
Bulle sport
Pare-brise médium
Déflecteur pieds
Déflecteur mains
Tablier souple
Porte-bagage aluminium
Top-case 46L ton carrosserie
Dosseret top-case
Sac tunnel
Dosseret passager
Support GPS
Prise 12V
Constructeur / Distributeur
YAMAHA
Yamaha Motor France,
ZA les Béthunes, 5 avenue du Fief
95310 - Saint Ouen l’Aumône
Tel : 01 34 30 31 00
Fax : 01 34 30 32 78
www.yamaha-motor.fr
Concurents
AEON Elite
Voir | Comparer | Essai

AZTRAL GTX (JS120 )
Voir | Comparer | Essai

DAELIM S2 125 FI 2009
Voir | Comparer | Essai

DAELIM S3 Touring 2012
Voir | Comparer | Essai

EUROCKA Predator 125
Voir | Comparer | Essai

HONDA S-Wing 125 CBS-ABS
Voir | Comparer | Essai

KEEWAY Silverblade 125
Voir | Comparer | Essai

KYMCO Dink Street 125
Voir | Comparer | Essai

KYMCO Dink Street 125 ABS 2011
Voir | Comparer

KYMCO Dink125
Voir | Comparer | Essai

KYMCO K-XCT 125
Voir | Comparer | Essai

LIFAN E-Space
Voir | Comparer | Essai

LINHAI Monarch 125
Voir | Comparer | Essai

MALAGUTI Blog 125
Voir | Comparer | Essai

MALAGUTI Madison3 125
Voir | Comparer | Essai

MBK Evolis 125 2014
Voir | Comparer

MBK Skycruiser 2011 ABS
Voir | Comparer | Essai

MISTRAL Manhatan 125
Voir | Comparer

PEUGEOT Satelis 125 2012
Voir | Comparer | Essai

Piaggio X10 125
Voir | Comparer | Essai

PIAGGIO Xevo 125
Voir | Comparer | Essai

REVATTO Imperator 125
Voir | Comparer

ROADBIKE Elite 125
Voir | Comparer | Essai

ROADSIGN 125GT
Voir | Comparer

SCARABUS GT 125
Voir | Comparer | Essai

SELECT UP Octalis
Voir | Comparer

SUZUKI Burgman 125 2014
Voir | Comparer | Essai

SUZUKI Burgman 125 Executive
Voir | Comparer | Essai

SYM GTS 125 2012
Voir | Comparer | Essai

SYM GTS 125 EFI
Voir | Comparer | Essai

SYM GTS 125 EFI ABS Stop & Start
Voir | Comparer | Essai

SYM Joyride 125 Evo
Voir | Comparer | Essai

TGB Xmotion 125
Voir | Comparer | Essai

VASTRO AS 125 City
Voir | Comparer

VECTRIX VX-1 Li
Voir | Comparer | Essai

VECTRIX VX-1 Li +
Voir | Comparer

VECTRIX VX-1 NiMH
Voir | Comparer | Essai

YAMAHA X-Max 125 2014
Voir | Comparer | Essai

YAMAHA X-Max 125 ABS 2011
Voir | Comparer | Essai

YAMAHA X-Max 125 Business 2011
Voir | Comparer | Essai

Avant même son apparition en concession, nous avons beaucoup écrit sur le X-Max 2010. Découvert tout d'abord dans sa version 250 cm3 le 25 novembre 2007, nous avons pris la mesure des qualités de sa déclinaison 125 au guidon de son jumeau le MBK Skycruiser, quatre mois plus tard. Cette semaine, le successeur de l'un des plus grands best-sellers de la précédente décennie a fait ses premiers tours de roues sur le bitume de la capitale. Une opportunité supplémentaire d'affiner nos impressions.
GT authentique

Dévoilé sous toutes ses coutures en photos statiques autant qu'en action, on ne s'étendra pas sur les nouvelles lignes du X-Max. Dans sa livrée blanche, il attire toutefois l'œil des passants. Les initiés s'arrêtent spontanément pour juger de l'amélioration de sa finition. Tous s'accordent à lui trouver des points communs avec les standards automobiles, à commencer par l'agencement de l'instrumentation complète. Plus que ses lignes plus nerveuses, c'est avant tout le changement d'ergonomie qui semble lui conférer davantage de parenté avec le TMax 500. Plus éloigné de ses origines latines, il est enfin devenu un authentique GT au sens gaulois du terme.

Et même si les solutions techniques très proches de la précédente version ont limité l'étendue des évolutions dans ce domaine, la possibilité d'étendre les jambes vers l'avant et le guidon indépendant de la bulle permettent d'adopter une position plus conforme aux attentes des utilisateurs français. Une attention portée à nos habitudes de conduite qui a l'avantage de caler le bas du dos sur le petit dosseret et de procurer ainsi un supplément de sensations à la conduite.

Plus fun

Une fois le relatif temps mort au démarrage passé, le GT 125 japonais voit l'aiguille de son compte-tours se jeter avec avidité vers les 8 000 tr/min et accélère promptement de 15 km/h à 75 km/h. Au-delà, le monocylindre de 124,6 cm3 affiche un surcroît de vigueur sans rien perdre de l'allonge qui a fait sa réputation. Les efforts de ses concepteurs pour optimiser la distribution des 14 ch disponibles à 8 750 tr/min et des 12 N.m développés à 6 500 tr/min semblent avoir porté leur fruit.

Un petit plaisir en plus qui ne se traduit pas pour autant par une augmentation de la facture à la pompe. La nouvelle cartographie promet une meilleure utilisation des 12,5 litres contenus dans le réservoir d'essence. A l'usage, nous avons relevé une consommation moyenne de 3,7 l/100 km sur notre modèle d'essai pas encore rodé. S'il n'est pas spectaculaire a priori, le gain devrait atteindre les 5 % en usage normal une fois la mécanique au mieux de sa forme.

Plus efficace

Les ingénieurs ont ensuite cherché à améliorer la partie-cycle. Après avoir joué au manège autour des ronds points parisiens aux pavés malmenés par un hiver rigoureux, nous pouvons confirmer l'amélioration sensible du confort. Le remplacement des amortisseurs excessivement secs de la précédente version par une paire de combinés dotés de 4 positions de réglage en précontrainte n'y est sans doute pas étranger. Le transfert des masses lors des accélérations et des freinages sont contenus avec une efficacité qui fait oublier les 173 kg tous pleins faits affichés par le X-Max 125 2010.

A cela se rajoute une fois encore la position de conduite peaufinée qui permet à chacun de trouver la position la plus adaptée à sa morphologie. Mais elle permet en outre d'adopter un pilotage plus incisif, pour ne pas dire sportif. Le cadre, toujours en tubes d'acier, est censé avoir gagné en rigidité. Déjà difficile à prendre en défaut auparavant, il prête effectivement encore moins le tunnel à la critique, d'autant plus qu'il est maintenant secondé par une direction autrement plus tranchante sans rien perdre en stabilité, au contraire.



La quadrature du cercle ?

Yamaha semble être parvenu à un excellent compromis en matière de tenue de route avec un empattement long, qui croît de 20 mm pour atteindre les 1 545 mm, tout de même, séparant deux jantes de 15 et 14 pouces de diamètre. A mi-chemin entre les scooters à grandes roues montés en 16 pouces à l'avant comme à l'arrière et les modèles urbains plus compacts se contentant souvent de roues de 13 pouces, le X-Max s'impose finalement comme la référence par sa capacité à se jouer des difficultés de la circulation urbaine tout en se montrant imperturbable sur les grands axes et sans oublier d'être joueur à l'occasion.

Au cas où votre optimisme vous ferait rater la corde ou qu'un importun s'inviterait sur votre trajectoire, les deux disques pincés par des étriers deux pistons sauront vous éviter le bac à graviers. La précision de l'action sur les leviers permet de ressentir la limite du blocage des roues mais en insistant un peu, on aimerait finalement un peu plus de mordant et de puissance de la part du dispositif installé à l'avant. Un choix de plaquettes différent devrait changer la donne mais la présence d'un ABS aurait permis d'exploiter pleinement la puissance disponible. Son absence au catalogue des options d'un deux-roues placé au sommet de la hiérarchie sur son segment est pour le moins... étonnante.
Conclusion
Quoi qu'il en soit, avec sa capacité d'emport encore améliorée par un volume de rangement supérieur dans le tablier, une autonomie qui devrait approcher les 350 km en moyenne et des prestations dynamiques au top, le millésime 2010 promet d'imposer sa marque sur le marché cette année encore. Plus facile à prendre en main grâce à une selle plus basse de 10 mm et une direction plus légère, mieux suspendu et doté d'une ergonomie mieux pensée, il peut effectivement séduire un public élargi à la recherche d'un deux-roues haut de gamme, aussi statutaire que réellement pratique et réjouissant à l'usage.
agrément général au top
qualité perçue
aspects pratiques
pas d'ABS en option
Moteur :
Partie-cycle :
Esthetique :
Equipement :
9/10
9/10
9/10
8/10
Vitesse maxi :
Accélération 0-100 m :
Diamètre braquage :
Conso. moyenne :
Autonomie :
117 km/h
8,4 sec
4800 mm
3,8 l/100 km
310 km
Note Finale :   8,8/10
Réaction(s) (11)
1 | écrit le vendredi 12 mars 2010 à 19h58 par forzamaniac
Mouais, même le 250 ne vaut toujours pas mon Honda Forza NSS de 2007. Injustement méconnu (le prix en neuf ?), ce petit bijou présente une ligne, un agrément général, une qualité de fabrication, des rangements et un freinage ABS combiné au top ! Sans parler de la conso ridicule. Pour 3000-3500 euros d'occase + le permis A (pas si difficile), à vous le bonheur intégral ! A quand un article occasion sur cette merveille ? (promis, j'ai pas d'actions chez Honda)

"V" à tous
2 | écrit le lundi 15 mars 2010 à 11h39 par keshtoufer
le lien vidéo renvoi vers le skycruiser ???
3 | écrit le lundi 15 mars 2010 à 14h09 par Rédaction
En effet, les deux véhicules sont strictement identiques hormis les logos spécifiques à chaque marque naturellement. Une vidéo du X-Max 2010 est en préparation. Il s'agira normalement d'un comparatif avec d'autres véhicules. Plus d'infos très prochainement sur scooter-infos.com.
4 | écrit le lundi 29 mars 2010 à 13h30 par Paul Larmond
Pour moi, ce X-Max est une... déception sur un point négligé par les testeurs...
Sa hauteur de selle est supérieure de 2 cm à la première génération : 792 mm au lieu de 775 mm... Cela peut vous paraître "ridicule", mais cela est importants pour les "petits".
Je mesure 1,70 m. Désormais, je suis tout juste sur la pointe des pieds à l'arrêt.
À croire que les "petits" sont condamnés au Burgman...

5 | écrit le samedi 11 septembre 2010 à 20h01 par eric71
je l"es essayer chez MBK car pas de scooter en essai chez yamaha. Moi je mesure 1m65 c'est vrai que c'est haut je touche la pointe des pieds mais que d'un coter par contre en cote juste
jcela est une habitude a prendre plus tard
6 | écrit le dimanche 12 septembre 2010 à 22h14 par jeje_doudou
je mesure 1,85 m et la première version me donnais une position inconfortable, placé en avant sans pouvoir bouger les jambes. La solution de yam' pour 2010, reculer le dosseret et presenter un emplacement "jambes alongées" inefficaces, selon yamaha, on recule les fesses mais pas le bras et on arrive à alonger les jambes...il faudrait revoir l'ensemble de ce scoot pour 2011...
7 | écrit le lundi 13 septembre 2010 à 18h14 par eric713
j'ai voulu voir la comparaison avec un peugeot SAT125 RS impossible car le magasin vers chez moi pas de scooter pour essayer
quelqu'un connait la difference merci
8 | écrit le mercredi 19 janvier 2011 à 11h50 par rooxxanna
je viens d acheter un x max sport 2011 il est super il a la peche et cote loock c est le plus beau. c est mon avis perso.. et il est le plus vendu de tout les scouts donc il y a une raison..loin devant tout les autres.. je mesure 1.70 et les pieds touche bien par terre.. pas de soucie . le sport a une nouvelle selle plus confortable.. et de façe on dirais une moto les motards me font des signes..sympat..
9 | écrit le lundi 15 août 2011 à 21h23 par Giorgio
Un des meilleurs scoot du marché et j'en ai eu 3 avant (Sym; Daelim) surtout coté moteur, agréable et linéaire, tenue de cap, et coffre. Question confort c'est déjà plus discutable...
Dés les 1er kms tableau de bord (compteur en panne...) j'attend depuis deux semaines l'entraineur de cable qui en serait la cause d'après le conce...
Apparement panne assez courante sur Xmax...
10 | écrit le lundi 11 février 2013 à 08h46 par dsapeurp
jai un xmax 125 2010 tout le système vario changer pot akaprovic pour avoir essayer le 250 je voi pas la differance entre mon 125 et 250
11 | écrit le dimanche 21 juillet 2013 à 17h40 par showwy13
Xmax depuis 07/10, 24000km aujourd'hui, fiabilité 100%, moteur très efficace, look et revente au top, seul bémol le confort. Je le change pour repartir de + belle
Réagir sur cet essai :
Pseudo :

Email : (ne sera pas affiché sur le site, mais un mail de validation vous sera envoyé)

Votre commentaire :

Smiley: :evilgrin: :waii: :unhappy: :tongue: :surprised: :smile: :happy: :wink:
Recopiez le code ci-contre (chiffres uniquement):
Occasions scooter
Boutique
.: Tags :.
Partenaires