Autres: Motor Infos TV - La WebTV motorisée | | Moto Technologie
Comparateur 2 roues
 
Essai
mis en ligne le : samedi 16 juin 2007

KYMCO Dink125

Kymco relance le Dink, un mini-GT

Texte : Charles | Photos : Julien
Garantie et Prix
- 2 ans pièces et M.O, km illimité
- 2299 €
           Acheter     Assurer
Fiche technique
Moteur : monocylindre 4T, refroidi par eau, simple ACT, 2 soupapes
Cylindrée : 52,4 x 57,8 = 124,6 cm3
Puissance maxi : 11,8 ch à 9000 tr/mn
Couple : 10,9 nm à 7000 tr/mn
Mise en route : démarreur électrique ou kick
Alimentation : 1 carburateur
Embrayage :
Boîte : Variateur
Cadre : cadre tubulaire acier
Suspension av. : fourche hydraulique ø32 , déb. 80 mm
Suspension ar. : 2 amortisseurs réglables, déb. mm
Frein av. : 1 disque ø 240 mm, étrier double piston
Frein ar. : 1 disque ø 200 mm, étrier double piston
Pneu av. : 120/70 x 13; ar. : 140/70 x 12
Réservoir essence : 11 litres
Longueur : 2030 mm
Hauteur de selle : 800 mm
Poids à sec : 145 kg
Equipement de série
Petit pare-brise
Appel de phare
Neiman au contacteur
Coupe contact
Compte-tours
Horloge
Totalisateurs partiels (2)
Jauge à essence à segments
Voyant essence
Voyant de température d’eau
Voyant de pression d’huile
Voyant d’ouverture de coffre
Crochet accroche sac
Bouchon d’essence sur tablier, ouv. au contacteur
Plancher plat
Coffre 1 casque modulable (éclairé)
ouv. coffre au contacteur
Dossier passager
Repose-pieds AR à ouverture automatique
Poignées de maintien
Porte-paquet
Kick de secours
Béquille centrale
Béquille latérale (coupe contact)
Constructeur / Distributeur
KYMCO
KYMCO LUX S.A.
BP 152
L-4902 BASCHARAGE
Tel : 00 35 22 63 45 71
Fax : 00 35 22 63 45 75
www.kymcolux.com
Concurents
AEON Elite
Voir | Comparer | Essai

AZTRAL GTX (JS120 )
Voir | Comparer | Essai

DAELIM S2 125 FI 2009
Voir | Comparer | Essai

DAELIM S3 Touring 2012
Voir | Comparer | Essai

EUROCKA Predator 125
Voir | Comparer | Essai

HONDA S-Wing 125 CBS-ABS
Voir | Comparer | Essai

KEEWAY Silverblade 125
Voir | Comparer | Essai

KYMCO Dink Street 125
Voir | Comparer | Essai

KYMCO Dink Street 125 ABS 2011
Voir | Comparer

KYMCO K-XCT 125
Voir | Comparer | Essai

LIFAN E-Space
Voir | Comparer | Essai

LINHAI Monarch 125
Voir | Comparer | Essai

MALAGUTI Blog 125
Voir | Comparer | Essai

MALAGUTI Madison3 125
Voir | Comparer | Essai

MBK Evolis 125 2014
Voir | Comparer

MBK Skycruiser 2011 ABS
Voir | Comparer | Essai

MISTRAL Manhatan 125
Voir | Comparer

PEUGEOT Satelis 125 2012
Voir | Comparer | Essai

Piaggio X10 125
Voir | Comparer | Essai

PIAGGIO Xevo 125
Voir | Comparer | Essai

REVATTO Imperator 125
Voir | Comparer

ROADBIKE Elite 125
Voir | Comparer | Essai

ROADSIGN 125GT
Voir | Comparer

SCARABUS GT 125
Voir | Comparer | Essai

SELECT UP Octalis
Voir | Comparer

SUZUKI Burgman 125 2014
Voir | Comparer | Essai

SUZUKI Burgman 125 Executive
Voir | Comparer | Essai

SYM GTS 125 2012
Voir | Comparer | Essai

SYM GTS 125 EFI
Voir | Comparer | Essai

SYM GTS 125 EFI ABS Stop & Start
Voir | Comparer | Essai

SYM Joyride 125 Evo
Voir | Comparer | Essai

TGB Xmotion 125
Voir | Comparer | Essai

VASTRO AS 125 City
Voir | Comparer

VECTRIX VX-1 Li
Voir | Comparer | Essai

VECTRIX VX-1 Li +
Voir | Comparer

VECTRIX VX-1 NiMH
Voir | Comparer | Essai

YAMAHA X-Max 125 2014
Voir | Comparer | Essai

YAMAHA X-Max 125 ABS 2011
Voir | Comparer | Essai

YAMAHA X-Max 125 Business 2011
Voir | Comparer | Essai

Le Dink 125 vient seconder le Grand Dink au sein de la gamme du constructeur Taïwanais pour 2007. Positionné entre un scooter urbain et un gros GT, le nouveau Kymco se veut un bon compromis pour aborder la ville et se présente comme l’héritier naturel du Spacer 125, disparut du catalogue il y a quelques années.
De prime abord, l’air de famille avec le Grand frère GT est indéniable. Comme lui, le Dink 125 hérite en effet d’un design angulaire très « asiatique », mais aussi d’une liste d’équipements bien fournie et d’un tarif plutôt attrayant. Autant dire qu’avec sa nouveauté, la marque Taïwanaise joue ouvertement la carte de l’esprit de famille.

Urbain malin

Le Dink s’illustre pourtant dans un registre plus urbain et se présente comme un scooter plus compact qu’un vrai GT. Cette compacité d’ensemble a ses avantages. Elle offre par exemple une légèreté et une finesse que l’on apprécie dans un trafic très saturé, et permet aussi l’adoption d’un vrai plancher plat. Et même si quelques GT (comme son frère Grand Dink) tiennent la comparaison sur ce chapitre, la plupart des gros porteur ne peuvent pas en dire autant. Evidemment, avec un tel gabarit, le Kymco ne propose pas le même agrément de conduite qu’un véritable GT. La selle est moins bien dimensionnée et un peu trop ferme et, malgré le guidon légèrement rehaussé, la position de conduite est un peu étriquée. Enfin, l’ensemble tablier/pare-brise offre une protection moindre. Mais dans le même temps, le Taïwanais est aussi bien plus abordable question tarif et offre tout de même un confort en net hausse face à la plupart scooters urbains autant en solo qu’en duo. Il se pose donc en vraie alternative citadine au GT, d’autant que son équipement est largement à la hauteur. Coffre éclairé pour un casque modulable et quelques affaires, porte-paquet couplé au dossier passager, deux béquilles, kick de secours, instrumentation digitale et un plancher plat que les utilisateurs chargés apprécient… Le Dink offre tout ce qu’il faut, le tout dans avec une finition largement satisfaisante. Il n’y a guère que sa ligne un peu exubérante qui pourrait déplaire aux plus classiques d’entre vous.


Alternatif

Les premiers tours de roues ne tardent pas à conforter ce positionnement alternatif. Propulser par un nouveau monocylindre 2 soupapes à refroidissement liquide, il développe une puissance maxi de 11,5 chevaux pour un poids de 145 kg à sec, des chiffres intermédiaires entre citadin et GT. En revanche, l’alimentation reste confié à un carburateur et non un système d’injection électronique. A l’usage, le bloc se montre un peu paresseux sur les premiers mètres parcourus, avant de s’élancer franchement passé les 40 km. Les reprises à mi-régimes sont acceptables tandis qu’on note une belle vitesse de pointe enregistrée à 108 km/h réels (pour 120 au compteur). Bref, les capacités sont là encore à mi-chemin entre celles d’un urbain et celles d’un GT. Si on regrette un peu les démarrages trop mous et les vibrations prononcées à l’arrêt, on apprécie en revanche le comportement dynamique du Kymco. Chaussé de jantes de 12 (ar) et 13 pouces (Av), il offre un bon compromis entre maniabilité et stabilité. Le train avant brille ainsi par sa légèreté tandis que la tenue de route à plus vive allure reste saine. Relativement stable, le Dink garde son cap sans rechigner. Les suspensions absorbent correctement les défauts de la route et pour un scooter de ce gabarit, le Dink se montre relativement bien suspendu et très équilibré. On notera tout juste une fourche qui a tendance à s’enfoncer au freinage, mais rien de vraiment flagrant tout de même. Celui-ci est d’ailleurs confié à deux disques avant et arrière. Malgré l’absence de couplage, mordant et progressivité sont au rendez-vous. Ajoutons que pour sa catégorie, la protection est plutôt efficace grâce au petit pare-brise et au tablier assez large. Idem pour le duo où le passager bénéficie d’un confort acceptable malgré des jambes assez écartés vu la position des repose-pieds. Ces derniers sont articulés et sortent sur simple pression sur le verrouillage.
Conclusion
Affiché à 2700 euros, le Kymco Dink 125 s’apparente à une nouvelle génération de scooter citadin, mieux dimensionnée, plus confortable et plus puissant que les modèles que nous connaissions jusqu’ici. Mais si le Spacer 125 a sans aucun doute été le précurseur de cette tendance, d’autres modèles jouent aujourd’hui dans le même registre, à l’image du récent Daelim S1 ou du Sym Joyride. S’il est un peu cher payé face à ces concurrents, le Dink tire tout de même profit de son équipement riche, de son gabarit et de ses performances honorables pour s’illustrer.
Gabarit
Performance
Capacité coffre
Plancher plat
Ligne particulière
Pare brise moyen
Démarrages mous
Moteur :
Partie-cycle :
Esthetique :
Equipement :
8/10
8/10
6/10
9/10
Vitesse maxi :
Accélération 0-100 m :
Diamètre braquage :
Conso. moyenne :
Autonomie :
108 km/h
8,9 sec
4110 mm
4,2 l/100 km
260 km
Note Finale :   7,8/10
Réaction(s) (6)
1 | écrit le vendredi 20 juin 2008 à 09h34 par jean-francois
bonjour,
je voudrais savoir pourquoi le dink 125 est considere comme un scooter urbain ,alors que le skyliner 125 07,qui a les memes caracteristiques techniques et qui lui ressemble en tout point est lui classe dans les scooters gt ?
MERCI DE VOTRE REPONSE
2 | écrit le vendredi 20 juin 2008 à 09h53 par redaction
Vous avez raison en soit, mais cela s'explique par le fait que le MBK est né en 1998 et se plaçait d'entrée sur le segment du GT et après est sorti le Skycruser. Chez Kymco cela a été l'inverse avec le Grand dink, puis l'an derneir le Dink, plus urbain que le Grand Dnk. Voilà l'explication, mais nous allons recadrer cela.
3 | écrit le samedi 24 octobre 2009 à 12h23 par scootpatou
Je suis l'heureuse propriétaire de ce nouveaux scoot depuis quelque jours !! ravie de mon achat car il convient parfaitement a un usage urbain (20 a 25 km/j) très accessible à mon petit gabarit 1.62m tres maniable et surtout facile à bequiller
Certe les démarages ne sont pas aussi violent qu'avec mon ancien scoot (flame X injection) mais pour le confort et le pratique c'est vraiement un scoot tres sympa !!
j'ai fait installer le pare brise haut prévu par le fabriquant et bonne surprise c'est un GIVI magnifique et très efficace pour le haut du corp !!!
et franchement a 2200€ !!! que voulez-vous de plus !!!!
4 | écrit le lundi 06 juin 2011 à 13h35 par nana66
Bonjour, j'ai actuellement un grand dink 125 ... je suis tentée par ce modèle, je suis un petit gabarit 1m61 50 kg je n'ai pas trop de soucis avec celui que j'ai actuellement, et je voudrais savoir si celui si est plus facile a manier ... sur le mien je me sent en parfaite sécurité et j'aimerais savoir si celui ci offre la même sensation de sécurité ... si la selle est aussi grande que le mien actuel (très important, car je suis mère de famille qui fait ses courses lol) je suis très souvent chargée merci de me répondre, même a mon adresse mail si vous le souhaitez
5 | écrit le dimanche 28 octobre 2012 à 20h08 par kachkouch
Bonjour j'aimerai savoir lequel du kymco dink 125 (2000 euros) et du SYM Joyride 125 evo (2400 euros) est meilleure ?
J'hésite beaucoup entre les 2. Les 2 semblent correspondre à ce que je recherche (entre urbain et gt) et chacun a ses propres avantages et inconvénients et je n'arrive pas à me décider.
Merci d'avance de me donner vos avis sur la question
6 | écrit le mercredi 27 mars 2013 à 04h42 par doodi69
si les deux scoot sont similaire prend le moin cher ya qan mem 400e de difference c'est pa mal!
Réagir sur cet essai :
Pseudo :

Email : (ne sera pas affiché sur le site, mais un mail de validation vous sera envoyé)

Votre commentaire :

Smiley: :evilgrin: :waii: :unhappy: :tongue: :surprised: :smile: :happy: :wink:
Recopiez le code ci-contre (chiffres uniquement):
Occasions scooter
Boutique
.: Tags :.
Partenaires