Autres: Motor Infos TV - La WebTV motorisée | | Moto Technologie
Comparateur 2 roues
 
Essai
mis en ligne le : lundi 10 juillet 2006

GILERA Nexus 500 06

La Ferrari des Maxi scooter !

Texte : Didier | Photos : Clement | Vidéo : DMV Com
Garantie et Prix
- 2 ans pièces et M.O, km illimité
- -
           Acheter     Assurer
Fiche technique
Moteur : monocylindre 4T, refroidi par eau, simple ACT, 4 soupapes
Cylindrée : 92 x 69 = 460 cm3
Puissance maxi : 40,1 ch à 7500 tr/mn
Couple : 43 nm à 5500 tr/mn
Mise en route : démarreur électrique
Alimentation : injection 1 injecteur par cylindre
Embrayage :
Boîte : Variateur
Cadre : treillis tubulaire
Suspension av. : fourche hydraulique ø41 , déb. 93 mm
Suspension ar. : mono-amortisseur réglable, déb. 90 mm
Frein av. : 2 disques ø 260 mm, étrier double piston
Frein ar. : 1 disque ø 240 mm, étrier double piston
Pneu av. : 120/70 x 15; ar. : 160/60 x 14
Réservoir essence : 15 litres
Longueur : 2100 mm
Hauteur de selle : 795 mm
Poids à sec : 195 kg
Equipement de série
Démarreur électrique
Starter auto
Clé de contact avec Neiman
Bouchon d'essence à clé
Coupe-contact
Warning
Totalisateur journalier
Compte-tours
Température eau
Jauge à essence (voyant + distance en réserve)
Voyants (défaut moteur, huile, warning, coupe-contact)
Montre + date
Ordinateur de bord (conso inst et moy ; vitesse maxi et moy., etc)
Tension batterie
Béquille centrale
Béquille latérale
Poignées de maintien
Coffre à casque éclairé logeant 1 intégral retourné
Ouverture coffre au contacteur
Antivol électronique (clé codée)
Pare-brise réglable (3 positions)
Rangement annexe fermé
Prise 12V
Options
Top-case (32 ou 42 litres), pare-brise haut, alarme électronique, antivol, tablier, housse
Constructeur / Distributeur
GILERA
PIAGGIO France S.A.S
21, rue georges Boisseau
92110 CLICHY
tél: 01 58 74 74 00
fax :01 58 74 74 35
www.piaggio.com
Concurents
KYMCO Xciting 400
Voir | Comparer | Essai

MBK Evolis 400 ABS
Voir | Comparer | Essai

YAMAHA T-max 500 2008
Voir | Comparer | Essai

YAMAHA X-Max 400
Voir | Comparer | Essai

En 2003, Gilera se lance sur le créneau du maxi-scooter 500 sportif, histoire de contrer l’engouement pour le T-Max. Il offre des solutions techniques originales avec moteur solidaire du cadre, mais aussi une ligne comme seul les Italiens savent en faire. Il bénéficie dès sa sortie du bloc 500 à injection apparue sur le X9. En 2006, le Nexus évolue dans sa robe et s’offre des suspensions plus confortables.
Que vous soyez un motard aguerri à la recherche d’un suprême confort d’utilisation ou un possesseur de 125 désirant passer la vitesse supérieure, vous serez surpris du plaisir et de l’efficacité que procure le Nexus. Gilera, la marque à connotation sportive du groupe Piaggio, a bien pensé tous les détails de son Maxiscoot pour qu’il soit « sport » dans sa conception, mais sans toucher au confort d’utilisation et la fonctionnalité qui font la définition même d’un scooter.


Un look de moto supersport

La comparaison est bonne, Nexus est en quelque sorte la “Ferrari” des Maxiscoot. Surtout dans sa livrée rouge et noire, qui souligne son design épuré et fuyant. L’arrière très aérien se terminant en pointe avec une paire de poignées et un feu arrière soigneusement intégré, nous rappelle les motos sportives de Superbike. D’autant que le Nexus embarque un passage de roue sous la coque arrière et une selle fine et longue qui s’intègre parfaitement au reste de la carrosserie, surtout dans la version bicolore. A noter que la selle est abaissée de 15 mm en 2006 et affinée sur l’avant pour faciliter la pose des pieds au sol. L’avant a été retravaillé et se fait plus plongeant, renforçant le style sport du Gilera avec sa double optique effilée et son tablier enveloppant. Les rétros portés à la bonne hauteur sont plus larges et perdent les clignotants qui passent sur les flancs du carénage. Ce dernier reçoit également des déflecteurs pour les mains, superbement intégrés.
De même que la roue arrière reçoit un joli raz de roue façon BMW, on trouve un bouchon d’essence du type aviation et de superbes repose-pieds arrière repliables en alu. Le large tunnel sur le plancher participe au look sportif. Il est équipé de surcroît d’une paire d’extracteurs d’air chaud réglables (comme sur le Gilera Runner) dirigés vers les jambes du pilote. Idéal l’hiver à – 10° ! Bref, Nexus se targue d’une finition exemplaire avec des plastiques qui s’ajustent à merveille et des détails pratiques comme la petit rangement situé à gauche du tableau de bord.

Sportif mais très civilisé

Nexus est un sportif né, mais son ergonomie reste totalement collée aux standards d’un scooter. En effet, le Gilera conserve une position assise dont le guidon sort de l’habillage pour tomber dans les mains du pilote. Tout est à la bonne hauteur pour que le dos reste droit et la place pour les jambes est suffisante même pour les plus grands. D’ailleurs il propose 2 positions de conduite : jambes pliées pour une bonne maniabilité en ville et en cas de pilotage sportif, ou pieds en avant qui permet de se reculer sur la selle et de cruiser tranquille sur voies rapides. La selle reste ferme et les longs trajets fatiguent le postérieur. La protection assurée par le tablier et le saute-vent réglable manuellement sur 3 positions, reste moyenne et l’on devra recourir à l’option « bulle haute » pour les trajets autoroutiers. L’instrumentation, rétro-éclairée en rouge, inspirée des voitures de sport est dominée par un compte-tours central, avec tachymètre et un ordinateur multifonctions très lisible et opérationnel depuis un bouton sur le guidon droit et accessible à l’index. Quant au coffre, le Nexus permet juste de loger un petit casque intégral dans son coffre sous le siège qui s’ouvre au contact.

Un comportement de moto

C’est une fois en route que Nexus se démarque vraiment. Le monocylindre Piaggio de 460 cm3 assure d’excellentes accélérations très linéaires via l’injection. Son allonge culminant aux alentours de 162 km/h chrono, permet d’être très à l’aise sur autoroute. Les reprises sont pleines et offrent au pilote une grande sensation de puissance, telle une moto de moyenne cylindrée. Bref, sa motorisation est aussi bonne que celle du Yamaha T-Max mais moins agréable avec des vibrations omniprésentes. Piaggio a également innové dans le suspensions de son Nexus pour améliorer le comportement routier. Le Nexus n’émet pas ce mouvement désagréable qui soulève l’arrière du scooter à l’accélération, comme les scooters équipés du même moteur oscillant. Cela a été résolu grâce à un point d’ancrage du moteur beaucoup plus haut.

Assiette réglable

Avec le Nexus, Gilera propose un système d’assiette réglable via une molette crantée à la place traditionnellement dévolue à l’amortisseur arrière. Celle-ci permet de lever ou d’abaisser le scooter, agissant du même coup sur l’empattement et l’angle de chasse de l’engin. En d’autres termes, plus le scooter est haut et moins son angle de chasse est important et plus le scoot est court, afin d’augmenter sa maniabilité et sa réactivité. Tandis que la position basse permet de stabiliser le scoot pour cruiser avec sérénité sur voies rapides. L’idée est osée et les réactions du scooter en dépendent beaucoup. Quant à l’amortisseur, il se retrouve en position horizontale et facilement accessible du dessous de la selle pour le réglage de précharge. D’autre part, le Nexus embarque une roue avant plus grande que l’arrière avec une 15” contre 14”, afin de rendre la direction plus précise. La fourche est également de très bonne qualité pour un amorti optimal et les freins composés d’un double disque avant ø 260 assurent une puissance de freinage rassurante et surtout un excellent feeling (capacité à doser), notamment grâce au couplage de freins au levier gauche.
Toutefois, l’avant se montre assez lourd à placer sur l’angle et surtout il réagit vivement au mauvais revêtement. La nouvelle fourche destinée à améliorer le confort ne semble pas bien jouer le jeu alors que l’ancienne version se révélait toutefois plus ferme. Le Nexus offre une très grande précision de pilotage et conserve sa trajectoire sans aucun mouvement parasite et ce, grâce à sa rigidité exemplaire. Les grandes courbes rapides sont un régal à prendre avec le Nexus. Quant aux freins, ils sont largement à la hauteur des performances de l’engin. Bref, on se croirait vraiment au guidon d’une moto.
Conclusion
Gilera a tout bon avec son Nexus, qui de surcroît se place très bien au niveau du tarif. Le sportif de la gamme peut recevoir la palme du plus beau design, surtout dans son coloris rouge/noir, vraiment à tomber par terre et digne des plus belles motos sportives. Le Gilera propose même une polyvalence avec un certain niveau de confort. Pas si exclusif finalement que sa ligne laisserait penser…
Comportement rigoureux
Ligne superbe
Performances
Protection buste
Coffre juste
Réaction sur mauvais revêtement
Moteur :
Partie-cycle :
Esthetique :
Equipement :
8/10
8/10
9/10
7/10
Vitesse maxi :
Accélération 0-100 m :
Diamètre braquage :
Conso. moyenne :
Autonomie :
160 km/h
6,6 sec
4900 mm
5,9 l/100 km
260 km
Note Finale :   8/10
Réaction(s) (11)
1 | écrit le mercredi 17 septembre 2008 à 17h11 par roctoolaeron
Je possède ce Nexus,en rouge.
C'est une bonne machine qui tient bien le pavé,qui freine bien,et qui a un physique avantageux.

Par contre, au niveau des accessoires, c'est la dèche!!
Pas moyen de se procurer un dosseret passager
Gilera propose un Top Case bien lourdeau. C'est pas beau,et çà casse vraiment la ligne de la machine
Ils feraient bien de prendre exemple sur le T Max,car lui,les accessoires ,c'est pas ce qui manque!!
Dommage pour une si belle machine.
2 | écrit le jeudi 16 juillet 2009 à 16h52 par gluppi
je suis un nouveau motard (50 ans) et je voudrai acquerir un gilera nexus 500 pour circuler en ville et parfoisd faire des balades. On me dit que pour la ville le nexus est trop lourd et pas pratique, et que parfois il y a des problemes avec sa fourche.
j'aimerai avoir votre avis car ce scooter me plait vraiment
3 | écrit le jeudi 16 juillet 2009 à 22h44 par Redaction
Ce n'est pas le plus agile en ville, mais comme beaucoup de 500. Le meilleur compromis est un 250/300 dans cet usage, car ce sont des engins souvent identique en châssis au 125.
4 | écrit le jeudi 24 septembre 2009 à 14h34 par nicolas
salut gluppi j ai 46 berges et j ai un nex 500 tu devrais aller direct l acheter car franchement c est le reve ce scooter il y aura tjrs des grincheux (y a ceci ou cela) je te le dis en solo ou en duo en ville ou sur route ca le fait cdlt
5 | écrit le jeudi 24 septembre 2009 à 14h35 par nicolas
salut gluppi j ai 46 berges et j ai un nex 500 tu devrais aller direct l acheter car franchement c est le reve ce scooter il y aura tjrs des grincheux (y a ceci ou cela) je te le dis en solo ou en duo en ville ou sur route ca le fait cdlt
6 | écrit le lundi 28 septembre 2009 à 09h56 par landis
bonjour gluppi : je viens d'acheter un nexus 500 ( je l'aurai fin oct ) pouvez vous me donner plus de commentaire ( avantages et défaut ) merçi bien kénavo bruno de bretagne
7 | écrit le mercredi 01 septembre 2010 à 14h14 par RAF de st-raf
bonjour a tous.
je suis donc possesseur d un nexus 500ie modèle 2010.
j en suis globalement satisfait.

points positifs:
-tenue de route excellente.
-faible consommation.
-look unique & flatteur.
-moteur pèchu (avec un vario c est mieux).
-freinage très bon.
-ordinateur de bord très complet.

points négatifs:
-assez lourd a l arret.
-vibrations importantes a basse vitesse.
-finition pas si mauvaise que ca, mais n égalant pas les japonnais.
-suspensions très fermes (c est un scooter sportif).
-petit coffre par rapport aux versions 125/250/300.

je précise au passage qu auparavant je possédais le nexus 300ie et que j en étais enchanté !!!
je suis passé au 500 par ce que je fais pas mal de duo... donc les 40ch du 500 ont été les bienvenus !!!
pour finir je dirai que c est un super scooter mais si vous ne faites pas trop de route, le 300 sera largement suffisant !!!
merci de m avoir lu
8 | écrit le jeudi 02 septembre 2010 à 15h04 par Redaction
Bonjour,

Merci pour ces précieuses informations.

Charles
9 | écrit le dimanche 19 juin 2011 à 08h19 par RAF de st-raf
bon bein a ce que je vois ya pas trop d amateurs de nexus 500 qui viennent laisser des commentaires, c est bien dommage...

scooter très viril... si vous aimez le confort, passez votre chemin...
salut à tous les membres de forum auto section gilera ;)
10 | écrit le mercredi 07 septembre 2011 à 11h09 par marino
coucou a tous , j'ai une petite question par rapport a mon nexus 500 , comment je fait pour ouvrir la selle sans la télécommande de la clef ? merci sinon moi j'ai changé le vario et le pot c'est mieux au demarage mais franchement decu quand tu te fait depasser par une moto de promenade a 130 parce que le nexus est deja a bout de souffle une foi les 100 km h depassé . donc nexus a vendre si sa interresse quelqun
11 | écrit le mardi 25 octobre 2011 à 13h54 par RAF de st-raf
étonnant marino... ton nexus 500 s essouffle a partir de 100 km/h ?
il doit avoir un soucis car pour ma part, jusqu a 130 ca monte assez rapido,
puis jusqu a 170/180 (compteur je précise, donc un bon 160 km/h réel) ca y va tranquilou mais surement !
sinon pour ouvrir ton coffre pas besoin de télécommande, en tournant la clef dans le neiman, enfoncée et vers la gauche ca ouvre !
salut & a plus
Réagir sur cet essai :
Pseudo :

Email : (ne sera pas affiché sur le site, mais un mail de validation vous sera envoyé)

Votre commentaire :

Smiley: :evilgrin: :waii: :unhappy: :tongue: :surprised: :smile: :happy: :wink:
Recopiez le code ci-contre (chiffres uniquement):
Occasions scooter
Boutique
.: Tags :.
Partenaires
15 visiteurs actuellement sur le site.